RSS Feed

Devenir indépendant complémentaire: intéressant ?

4 avril 2010 by raf

 Créer son site web pour promouvoir son activité : http://www.milkyweb.be

Vous aussi vous désirez devenir indépendant à titre complémentaire de votre activité principale ?

Voici les étapes de base indispensables pour vous établir en tant qu’indépendant complémentaire en Belgique:

  1. Ouverture d’un compte à vue professionnel
  2. Inscription à la BCE (banque-carrefour des entreprises) –> celle-ci fournit un numéro d’entreprise.
    L’inscription coûte environ 80€ ainsi que la modification ou la désinscription
  3. Inscription à la TVA par le formulaire 604A –> 3 régimes possibles. (lien direct vers PDF guide TVA sur fiscus.fgov.be)
    Affiliation à une caisse d’assurance sociale –> environ 75€/3 mois (régularisation après 3 ans d’activité selon bénéfices)
  4. Avertir sa mutuelle

(merci à Lu pour son résumé bien utile 😉 )

Maintenant vous vous demandez certainement :

  • Quels sont les avantages pour un indépendant complémentaire ?
  • Quelles sont les démarches à suivre ?
  • Et surtout… pourquoi vous faut-il un site web pour promouvoir votre activité ?

Suivez le guide !

Comment devenir indépendant complémentaire en Belgique: démarches administratives


C’est très simple: ce sont les mêmes démarches que pour devenir indépendant à titre principal.

L’avantage fiscal est bien présent. Vous déduirez en tant que frais le matériel nécessaire à votre profession complémentaire , vous serez remboursé de la TVA (et devrez la payer pour les factures que vous émettrez) ainsi que des frais qui touchent à votre activité (remboursement kilomètres, frais de restaurant, fournitures de bureau, ordinateur, gsm, …).

Le meilleur conseil que je peux vous donner pour devenir indépendant dans la joie et l’allégresse, c’est sans aucun doute de vous faire aider par un bon comptable, histoire de savoir où vous allez et de pouvoir concentrer toute votre attention sur votre activité, plutôt que sur les chiffres.

Un indépendant doit se faire connaître

Etre indépendant complémentaire, c’est bien. Mais reste à vous faire connaître d’un maximum de clients potentiels, …

Donc, pour faire connaître vos services et accroître votre visibilité envers d’éventuels futurs clients, pour un rapport investissement/retour des plus intéressants… il vous FAUT absolument un site web.

Et un beau site, digne de ce nom, pas une « création de site internet » à 25€ comme on peut le voir sur ebay. Sauf si vous désirez être 10.000 à avoir exactement le même site. Bonjour l’originalité… Le but, c’était de vous distinguer de vos concurrents, non ? !

Soyez donc cohérents et contactez des professionnels. Le prix est plus élevé que si vous le faisiez vous-mêmes ? Sans doute, mais un prix, ce n’est pas forcément ce que ça vous coûte à l’achat, mais bien la différence entre ce que ça vous rapportera par la suite et ce que cela vous a coûté au départ. Vous l’aurez sans doute remarqué, il n’y a jamais de miracle, on obtient souvent la qualité qu’on a payée au début. Réduisez l’investissement de départ, vous en diminuerez d’autant la qualité du résultat… c’est un cercle vertueux…

Certains clients étaient sceptiques au début et préféraient encore promouvoir leur activité via l’envoi de toutes-boîtes, des annonces dans des journaux. Après quelques mois, vu les nombreux contacts reçus via leur site web, ils ont tous réduit drastiquement ce budget. Si on admet généralement l’investissement de 10% du chiffre d’affaire dans la communication et le marketing, autant les consacrer à des moyens efficaces et qui rapportent.

Pourquoi se priver d’un media qui ne demande pas forcément un investissement de départ exorbitant et qui a une couverture mondiale ?

Je peux donc vous proposer un site sur mesure, allant de la page unique de présentation à un gestionnaire de contenu sur mesure (c’est le cas du Plaza-Art.be ou encore de Delcambe.com), en passant par des boutiques en ligne ou des sites qui tournent sur base d’un gestionnaire de contenu (les fameux CMS tels que Drupal, WordPress, Joomla!, spip,…) sur lesquels vous ajoutez en 3 clics du contenu ou des articles à votre e-boutique.

Si vous avez une heure à m’accorder, je me déplace sur Bruxelles et toute la Belgique pour discuter de votre projet et vous présenter les solutions possibles pour améliorer votre communication en ligne. Mon devis est toujours gratuit.

une seule référence : http://www.milkyweb.be

S’affilier à une caisse d’assurances sociales

Vous devez vous affilier à une caisse d’assurances sociales pour travailleurs indépendants dans les 90 jours du début de l’activité. Si vous négligez de le faire volontairement, vous recevrez une mise en demeure qui vous laisse 30 jours pour choisir une caisse, faute de quoi vous êtes affilié d’office à la Caisse nationale auxiliaire de l’INASTI.
Après avoir été inscrit pendant 4 ans sans interruption, vous pouvez en principe changer de caisse d’assurances sociales.

Autres formalités

Depuis 2003, vous pouvez vous adresser au « Guichet d’entreprises » pour toutes vos formalités administratives; ceci est l’une des conséquences de la simplification administrative. Si ce guichet estime la demande recevable, il attribue par exemple un numéro de registre de commerce et se charge de l’inscription dans la banque de données des entreprises. Chaque entreprise y est identifiée par un numéro qui lui appartient. Il n’y aura plus de distinction entre TVA, ONSS, registre de commerce …
Pour les formalités autres que l’affiliation à une caisse d’assurances sociales, consultez les SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie (site Internet :http://mineco.fgov.be ).

Obligations comptables

Ce sont celles de tout indépendant, en fonction de l’importance du chiffre d’affaires et de la forme juridique choisie pour exercer votre activité. C’est ainsi que la comptabilité imposée aux sociétés est soumise à des règles plus strictes. Par contre,celle qui s’applique aux détaillants et aux petites entreprises peut être simplifiée. Des informations peuvent être obtenues auprès du SPF Economie (tél. 02 506 62 05 – e-mail : info.eco@mineco.fgov.be).

Obligations fiscales

TVA: Si vous êtes assujetti à la TVA vous serez tenu de compléter régulièrement vos déclarations de TVA et payer la TVA due. Toutefois, si le chiffre d’affaire annuel prévu pour votre activité complémentaire ne dépasse pas un certain plafond, vous pouvez demander à bénéficier du régime de franchise. Vous serez alors dispensé de payer la TVA mais également privé du droit à déduction. Vous devrez toutefois être immatriculé à la TVA et rentrer une déclaration annuelle. Ce régime n’est pas autorisé pour les agriculteurs.

Impôt: Les revenus de vos 2 activités seront cumulées, ce qui pourra donner lieu éventuellement à des hausses de taux d’impôt lorsque certains plafonds de revenus seront dépassés. Comme tout indépendant, vous serez tenu de faire les versements anticipés trimestriels en fonction des revenus qu’aura procurés l’activité complémentaire. Ces versements anticipés sont vivement conseillés si vous voulez éviter les majorations d’impôt mais leur absence ne donne pas lieu à majoration si vous êtes âgé de moins de 35 ans et si vous le précisez dans votre déclaration à condition que ce soit la première installation comme travailleur indépendant.

En tant qu’employeur: Si vous êtes travailleur indépendant à titre complémentaire, vous pouvez engager un travailleur mais vous serez soumis à des formalités particulières. Renseignez-vous auprès de l’office national de sécurité sociale (ONSS).

Retrouvez toutes les adresses des caisses d’assurances sociales ici !

Ensuite c’est parti pour les joies de l’indépendant ! Vous rentrez vous aussi dans la ronde des cotisations à payer. Trois ans après, vous serez régularisés en fonction de vos revenus (d’il y a trois ans, donc… on suit là ? 😉 ). Et c’est malheureusement souvent à ce moment-là que de nombreux indépendants mettent la clé sous la porte car ils n’avaient pas prévu devoir payer aux impôts des montants si élevés…

Liens utiles pour devenir indépendant complémentaire

Quelques sites à consulter pour en savoir plus sur le statut d’indépendant complémentaire :

Quelques créations de sites web par MilkyWeb

Pour vous lancer sur le web et voir les sites web que nous avons déjà créés, rendez-vous sur http://www.milkyweb.be 


143 Comments »

  1. Glibert dit :

    Bonjour,
    Merci pour le site, c’est très complet 😉
    J’aimerais devenir indépendant complémentaire en tant que ambulancier et pédicure médicale.
    Je ne pense pas que cela soit soumis à la TVA.
    Je peux déduire quels frais pour ces deux activités?
    Merci d’avance.

  2. marie dit :

    Bonjour

    pourriez-vous me renseigner voila je suis indépendante a titre principale avec 8 ouvrier ( 17 il y a un an) depuis ce temps c’est tres dur, par peur de m’enfonser j’aimerai passer en complementaire puije garder mes ouvriers ou pas .
    Merçi pour votre réponse .Marie

  3. Sergei dit :

    Bonjour,

    Simple petite question. Meme si cela sort un peu de l’indépendant complémentaire.
    Je quitte bientot mon boulot (employé), et un potentiel futur employeur me demande si je peux etre freelance. Comme je ne souhaite pas, en tout cas dans un premier temps me mettre indépendant, est ce possible de facturer via SMart? Ou bien cela n’est possible que par missions ponctuelles?
    Donc en gros je veux savoir si, il est possible (et/ou intéressant) de facturer SMart, meme sur du moyen voire du long terme? Y’a t’il une limite dans le nombre d’heures, les rentrées financières, etc…..?

    je n’ai pas trouvé réponse à cette question sur le net.

    merci beaucoup.

  4. Adam Weiner dit :

    Bonjour,
    Je suis au chômage depuis avoir perdu mon emploi il y a longtemps. Je me suis réorienté sur mon travail artistique (sculpture) mais n’ai pas encore assez gagné par ce travail pour être reconnu comme artiste aux yeux de l’Onem.
    Cherchant un emploi pour ne pas dépendre tellement de l’état, j’en ai trouvé un (qui me gagnerait un peu mais pas assez pour vivre – par commission), pas du tout lié à l’art, mais je dois être indépendant.
    J’ai l’impression, ayant lu, que je ne pourrai pas devenir indépendant complémentaire et garder le chômage – je suis inscrit à la Smart (j’ai une « activité »/ »projet » Smart), mais je ne peux pas facturer, que je ne saches, pour du travail non-artistique via la Smart (je m’informes apures de la Smart pour confirmer).
    Je ne vois aucune solution que de devoir dire non à ce travail – bien qu’il serait idéal – juste parce qu’il ne me gagne pas assez par mois pour me rendre totalement indépendant du chômage…
    Ma question est, simplement, connaissez-vous une solution possible?
    Merci beaucoup pour toutes ces informations et pour votre aide.
    Bien à vous,
    Adam Weiner

  5. raf dit :

    Bonjour Charlotte,
    Je pense que si vous vous faites accompagner d’un comptable sérieux (et à mon avis votre partenaire vous soignera aux petits oignons… 😉 ), je ne pense pas qu’il y ait d’obligation de suivre un cours de gestion… vous n’êtes pas indépendant complet non plus… mais de toute façon c’est une question que vous pouvez poser à votre secrétariat social qui est doit être familier avec ces interrogations.
    Bonne chance à vous !

  6. raf dit :

    A confirmer par un comptable évidemment mais à priori vous pouvez déduire tout ce qui touche à votre activité complémentaire, ce sera à votre comptable de trouver la meilleure façon de l’intégrer à votre comptabilité (investissement, amortissement,…).
    Bien à vous

  7. raf dit :

    Je pense que vous pouvez faire confiance à votre comptable, il s’y connait bien mieux que moi dans ce domaine 😉
    Je ne comprends pas par contre « m’en faire prêter une » ?

  8. raf dit :

    Merci, c’est un plaisir si cela permet d’aider les gens à se bouger et à entreprendre ! 🙂
    Normalement tous les frais inhérents et justifiables à votre activité sont déductibles et effectivement dans le médical pas de remboursement TVA à priori.

  9. raf dit :

    Bonjour,
    Vous ne pourrez passer au statut d’indépendant complémentaire qu’en complément d’une activité principale, pensez-y. Il faut que cette activité principale constitue environs un mi-temps je pense.
    Ensuite cela ne fera aucune différence au niveau du nombre d’ouvriers que vous employez, tant que vous pouvez les payer, rien ne s’y oppose à priori

  10. raf dit :

    Bonjour,

    Le graphiste avec lequel je travaille a facturé via SMART pendant des années et sans aucun problème. Apparemment il avait même des conditions spéciales au niveau de la TVA car il s’agissait d’un domaine de création artistique. De toute façon je pense que si vous désirez avoir plus d’info concernant SMART, il faudrait les contacter directement 😉
    voici leurs coordonnées de contact : http://smartbe.be/fr/page-contact/

    Bien à vous

  11. raf dit :

    Je pense que le mieux à faire est de contacter SMART, ils vous donneront toutes les possibilités à envisager pour vous lancer. Je suis convaincu que si vous êtes motivés à travailler, il existe l’une ou l’autre façon de faire.
    bonne continuation et n’hésitez pas à revenir donner de vos nouvelles, cela pourrait être utile à tous !
    bien à vous,
    Raphaël

  12. Asmaa dit :

    Bonsoir,

    J’aimerai créer une boutique de vente uniquement en ligne de vêtement en tant qu’indépendante complémentaire.

    Dois-je pour cela disposer d’une gestion, d’un numéro d’entreprise ?
    Qu’elles sont les démarches à suivre ?

    Je vous remercie d’avance pour votre aide.

  13. Celine dit :

    Bonjour je me pose une tonne de question! J ai tres envie de suivre une formation en massotherapie car j adore ca depuis toujours , pour exercer chez moi ou a domicile en complementaire pr commencer car j ai un travail qui me plaît ms les horaires sont durs. Donc ce serait dans le but de pouvoir me mettre totalement indépendante par la suite si cela marche pr avoir des horaires plus souples et etre plus proche de mon domicile . Est ce faisable? Sans un diplôme de gestion? Les taxes au bout de trois ans sont elles a ce point elevees? Il y a t il un moyen de prevoir ce cout? Merciiii

  14. hannesse dit :

    Bonjour voilà je suis aide soignante j ai passé ma formation pour être instructeur de zumba. J aimerai ouvrir mon cours en plus de mon travail des cours le soir 2h par semaine . Il t il obligé de avoir une gestion pour ouvrir mes cours? Merci à vous

  15. aurore dit :

    Bonjour je souhaiterais devenir indépendante complementaire comme educateur spécialisé pensez bous que ce projet me rapporte quelque chose car actuellement je ne touche presque plus rien ? quels seront les frais a sortir et savez vous me conseiller quelqu’un avec qui parler de ce projet je suis un peu perdue concernant les demarches et la réalisation concrete de mob projet.
    merci d avance

  16. Fernandez dit :

    Bonjour. Je trouve ton site super bien fait. J’ai appris beaucoup de chose en le lisant. Merci beaucoup.
    Ca va faire 2 mois que je me renseigne bien car je suis suis étudiante en derniere années ingenieur électromécanique. Et depuis l’âge de 8 ans j’ai pris des cours d’accordéon dans une académie de musique. J’aimerais des l’optention de mon diplôme me lancer en tant qu’indépendante complémentaire en tant qu’ accordeoniste pour aller jouer dans des maisons de repos notablement. En tant qu’étudiante j’ai deja eut l’occasion de réaliser 4 représentations dans 3 maisons de repos différentes. J’ai 23 ans et j’aimerais vraiment me lancer. Je pensais que pour commencer je me limiterais à gagner 1340 euros par année plus ou moins car ainsi je ne devrais pas payer nombreux frais. Penses tu que Ca pourrait être une bonne idée? Quelles sites me conseille tu d’aller lire pour m’informer plus, et aussi, ou puisse me renseigner pour cette éventuelle carrière de musicienne?
    Merci d’avance.
    Isabel

  17. raf dit :

    Bonsoir,
    A priori il n’y a pas d’accès à la profession nécessaire pour ce secteur.
    Vous devez bien entendu vous mettre en ordre pour toutes les formalités comptables, le plus simple est de lire l’article ci-dessus pour commencer et de vous trouver un comptable pro qui saura vous conseiller 😉
    bien à vous,
    Raphaël

  18. raf dit :

    Bien sûr aucun besoin de diplôme de gestion, vous pouvez vous faire accompagner par un comptable pour votre comptabilité 🙂
    Il s’agit en fait de cotisations vers votre groupe social, les taxes sont payées chaque année. Et elles ne sont pas spécialement élevées au bout de 3 ans, elles sont calculées à partir de votre chiffre d’affaire/bénéfice réalisé au commencement de votre activité donc tout est prévisible mais il suffit de se faire bien accompagner pour ne pas être surpris.
    Travailler en tant qu’indépendant complémentaire vous permettra de toute façon de gagner plus, c’est certain 😉

  19. raf dit :

    Félicitations!
    Non absolument pas, vous pouvez donner vos cours sans diplôme de gestion, tant que vous maitrisez le sujet de votre cours, ça suffit déjà amplement ! 😉
    beaucoup de succès à la zumba !

  20. raf dit :

    Bonjour,
    Je ne connais pas du tout le milieu de l’éducation spécialisée et aurais bien du mal à vous répondre.
    A priori si vous disposez d’un salaire en plus, j’imagine bien que ça vous rapporterait plus d’argent…
    quant aux investissements de départ, vous ne me donnez aucune précision si vous aurez besoin d’une salle avec équipement ou si vous vous intégrerez à une structure existante.
    Pourquoi ne chercheriez vous pas sur internet d’autres personnes qui travaillent dans ce milieu afin d’en obtenir quelques renseignements.
    Je crois qu’il vous faut parler à des pro du secteur, vous semblez encore dans le flou total et au plus vous diminuez l’incertitude, au plus vous pourrez jaugez du succès ou non de votre entreprise.
    Bon courage dans vos démarches et surtout n’hésitez pas si vous aimez ce secteur.
    A exercer un métier qu’on aime, on n’a jamais l’impression de devoir travailler 😉

  21. raf dit :

    Merci pour les compliments, ça fait toujours plaisir et le but de ce site est précisément de partager ma petite expérience pour en faire profiter le plus grand nombre.
    J’aime à penser qu’internet sert toujours au partage d’informations utiles et permet à chacun de s’enrichir du savoir commun 🙂
    Concernant ta demande je te dirais de foncer bien sûr ! si tu ne réalises que 1340€ de profit par an pour cette activité, je ne penses pas que tu dois passer par toutes les démarches pour être indépendante complémentaire.
    En plus il existe un « Statut artiste », tu trouveras plus d’info sur le site de la SMART (lien direct ici).
    Pour une réelle carrière de musicienne je ne pourrais pas vraiment t’aider, mais je trouve très positif que tu « sondes » le marché en commençant cela comme une activité sur le côté, tu sentiras bien de toi-même si tu peux te lancer entièrement dans cette activité.
    Je te souhaite beaucoup de succès, ta motivation est très plaisante à lire et en inspirera d’autres j’espère 🙂

  22. Cath dit :

    Bonjour,
    Super pour ces réponses
    Mon conjoint est indépendant complementaire, est ce que si je suis aidante je peux travailler plus que lui dans son activité sachant que je n ai pas d autre travail.
    Merci pour votre réponse

  23. Cris939 dit :

    Bonjour,
    J ai une petite question. En tant que ouvrier et indépendant complémentaire, puis-je facturé des heures de prestations de services en complémentaires a mon patron pour le même secteur d activités que mon activité principale

  24. raf dit :

    A priori je ne vois pas pourquoi ça poserait problème… je connais pas mal de gens qui bossent moins que leurs employés… 😉

  25. raf dit :

    A mon avis ça ne devrait pas poser de problème mais à vérifier au niveau de votre secrétariat social. Si votre patron est OK avec ça je ne vois pas pourquoi ça ne pourrait pas se faire. Dans certains secteurs d’activité on pourrait se dire qu’on n’a pas laissé sa chance au reste de la concurrence, mais je ne sais pas si c’est le cas chez vous…

  26. lili dit :

    Bonjour je souhaiterais avoir une activité complémentaire pour la vente de sandwichs mais comme ambulante dans le nord de la France.Je ne possède pas le titre de restaurateur ou autre.je ne posséde pas non plus l agréation pour me mettre indépendante mais mon mari oui.Est ce que cela est possible merci d avance pour vos renseignements

  27. raf dit :

    Je ne pourrais pas vous répondre car cela dépendra aussi des règles en vigueur sur le sol français. Le plus simple serait de vous renseigner auprès d’un secrétariat social ou d’un comptable.
    Je vous souhaite bonne chance dans votre nouvelle activité !

  28. alex dit :

    Bonjour, je voudrais me lancer comme indépendant complémentaire pour travailler chez Ergo en tant que vendeur d’épargne pension.
    Mais j’ai peur qu’après 2 ans d’exercices, les impôts fassent très mal.
    Y a t’il un moyen de calculer ce que ça risque de me coûter ?

  29. raf dit :

    Bonjour Alex,
    Bien entendu il y a toujours moyen de calculer exactement ce que vous devrez payer en impôts supplémentaires par contre le calcul tient compte de plusieurs facteurs et je vous conseille donc de vous faire aider d’un comptable professionnel (pour pouvoir calculer les frais et amortissements qui réduisent votre bénéfice imposable et regrouper les revenus de votre activité principale,…). Et vous devrez également régler vos cotisations sociales mais celles-ci sont forfaitaires de 75,59€ annuels et recalculées à la 3ème année d’exercice de votre activité complémentaire.

    Maintenant soyons clairs, vous gagnerez toujours plus en net même si vous dépassez un palier d’imposition, la surimposition ne concernera toujours que la somme qui dépasse le palier précédent. Et vous pourrez déduire également vos frais de fonctionnement liés directement à votre activité et selon le pourcentage d’occupation (matériel bureau, informatique, partie de votre crédit hypothécaire, assurance incendie, frais de gaz/eau/électricité, voiture, …). Donc vous ne serez jamais imposé de la totalité de vos revenus supplémentaires et le statut d’indépendant complémentaire offre selon moi la plus grande liberté d’action sans être taxé exagérément.

    Si vous en avez la motivation, je ne peux que vous conseiller de vous lancer dans votre projet… c’est épanouissant de faire ce qu’on aime… 😉

  30. lolafeu dit :

    Bonjour, j’aimerais commencé une activité d’infirmière indépendante complémentaire.A votre avis quels sont les frais que je pourrai déduire? Merci d’avance

  31. Lolafeu dit :

    Bonjour je désire devenir infirmière indépendante en complémentaire. Pouvez vous me dire ce que je pourrai déduire comme frais en sachant que je travaillerai principalement dans un laboratoire. Merci

  32. raf dit :

    Bonjour,
    Tous les frais inhérents à votre activité (déplacement, matériel de soin,…).

    bon lancement à vous ! 🙂

  33. Sala christophe dit :

    Bonjour je commence comme indépendant complémentaire…. Je suis pompiers professionnel temps pleins et propriétaire d une maison. Jusque à l heure d aujourd’hui j ai toujours retouché des contributions maison épargne pension…. Est ce que cela changera une fois mon activité d indépendant complémentaire commencée….

  34. Nan dit :

    Je souhaite demarer une activité d independante complémentaire
    Mais je n ai pas ma gestion je l ai raté
    Que puis faire svp ? Et pourtemps j ai deja géré
    Des commerces dans mon pays

  35. florio rosanna dit :

    BONJOUR VOILE JE VOUDRA UN RENSEIGNEMENT JAIS UNE PENSION DE SURVIE ET JE UN TRAVAIL INDÉPENDANT COMPLÉMENTAIRE ET JE PAYE pas DE LOI SOCIAL CET POUR VOUS DEMANDE SI JE MA DOMICILE AMIE QUI INDÉPENDANT TEMPS PLEIN CHER MOI ET CE QUE AURAS DES PROBLÈME AVEC MA PENSION ET ACTIVITÉ MERCI DE VOTRE REPONSE

  36. Philippe dit :

    Bonjour ! Peut-on en même temps choisir de déduire des frais professionnels forfaitaires de ses revenus professionnels de salarié et des frais réels de ses revenus d’indépendant complémentaire ? Merci ! 🙂

  37. Mumu dit :

    Bonjour est ce qu’il faut un accès à la profession pour être coiffeuse en activité complémentaire ?
    J’ai mon diplôme de 6eme coiffure, mais pas la gestion.

  38. raf dit :

    Bonjour,

    A priori oui, j’ai trouvé ce lien pour vous qui vous donnera tous les détails nécessaires :

  39. raf dit :

    Bonjour!
    Je pense bien que oui mais c’est une question à laquelle un comptable répondra plus précisément que moi 😉

  40. raf dit :

    bonjour,
    désolé mais je ne comprends pas très bien votre question et ne pourrais y répondre.

  41. raf dit :

    Bonjour,
    Je crains que ce soit pourtant indispensable pour une activité d’indépendant complémentaire dont vous seriez le gestionnaire.

  42. raf dit :

    Bonjour,
    Tout dépendra des revenus déclarés et des frais engagés. Je pense que le mieux est de demander l’avis à un spécialiste comptable ou fiscaliste.

1 2 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *