Devenir indépendant complémentaire: intéressant ?

person using macbook pro on table

 Créer son site web pour promouvoir son activité : https://milkyweb.be

Vous désirez devenir indépendant complémentaire ?

C’est une pratique de plus en plus courante en Belgique et davantage encore pendant cette période de crise COVID-19. Le télétravail généralisé permet en effet une plus grande flexibilité. Et pourquoi ne pas remplacer le temps passé auparavant en trajets par du temps de travail pour vos clients… ?

Quelles sont les démarches à suivre pour devenir indépendant complémentaire ?

Voici les démarches de base indispensables pour vous établir en tant qu’indépendant complémentaire en Belgique :

  1. Ouverture d’un compte à vue professionnel
  2. Inscription à la BCE (banque-carrefour des entreprises) –> celle-ci fournit un numéro d’entreprise.
    L’inscription coûte environ 80€ ainsi que la modification ou la désinscription
  3. Inscription à la TVA par le formulaire 604A –> 3 régimes possibles (infos tva sur Finances.belgium.be).
  4. Affiliation à une caisse d’assurance sociale –> environ 75€/3 mois (régularisation après 3 ans d’activité selon bénéfices)
  5. Avertir sa mutuelle

À présent vous vous demandez sans doute :

  • Quels sont les avantages pour un indépendant complémentaire ?
  • Et aussi… pourquoi vous faut-il un site web pour promouvoir votre activité ?

Suivez le guide !

Quels sont les avantages à devenir indépendant complémentaire ?

Ce sont les mêmes avantages que ceux des indépendants à titre principal avec la sécurité d’un autre emploi sur le côté.

L’avantage fiscal est bien présent. Vous déduirez en tant que frais le matériel nécessaire à votre profession complémentaire , vous serez remboursé de la TVA (et devrez la payer pour les factures que vous émettrez) ainsi que des frais qui touchent à votre activité (remboursement kilomètres, frais de restaurant, fournitures de bureau, ordinateur, gsm, …).

Le meilleur conseil que je peux vous donner pour devenir indépendant dans la joie et l’allégresse, c’est sans aucun doute de vous faire aider par un bon comptable.

Chacun son métier et vous serez plus serein pour concentrer toute votre attention sur votre activité, plutôt que sur les chiffres.

Créer son site web : un indépendant doit se faire connaître !

Etre indépendant complémentaire, c’est bien. Se faire connaître d’un maximum de clients potentiels, c’est mieux !

Pour faire connaître vos services et accroître votre visibilité envers d’éventuels futurs clients, il vous FAUT un site web.

Et un site digne de ce nom, pas une « création de site internet » à 25€ ou encore gratuitement. Sauf si vous désirez être 10.000 à avoir exactement le même site. Bonjour l’originalité… Le but, c’était de vous distinguer de vos concurrents, non ? !

Soyez donc cohérents et contactez des professionnels. Le prix est plus élevé que si vous le réalisez vous-mêmes ? Sans doute, mais un prix, ce n’est pas forcément ce que ça vous coûte à l’achat mais bien la différence entre ce que ça vous rapportera par la suite et ce que cela vous a coûté au départ.

Vous l’aurez sans doute remarqué, il n’y a jamais de miracle, on obtient souvent la qualité qu’on a payée. Réduisez l’investissement de départ, vous en diminuerez d’autant la qualité du résultat… c’est un cercle vertueux…

Si on admet généralement l’investissement de 10% du chiffre d’affaire dans la communication et le marketing, autant les consacrer à des moyens efficaces et qui rapportent.

Et vous vous en doutez, si j’en parle de façon aussi enthousiaste, c’est que mon activité complémentaire à moi, c’est la création d’une agence web depuis 2007 : MilkyWeb.

Après avoir rencontré les clients et avoir discuté avec eux de leur projets, je leur propose un site personnalisé qui répond à leurs besoins. Et ce à prix plus que concurrentiel.

De la page unique de présentation jusqu’au développement d’une boutique en ligne sur mesure (c’est le cas pour Delcambe.com).

Je me déplace sur Bruxelles et dans toute la Belgique pour discuter de votre projet et vous présenter les solutions possibles pour améliorer votre communication en ligne. Mon devis est toujours gratuit.

Découvrez ici les créations de sites web pour les autres clients : https://www.milkyweb.be

Passer d’indépendant complémentaire à indépendant complet : la success story

Un client a réussi ce passage en moins de 2 mois après la création de son site web. Son activité d’inventaire amiante a connu un tel boom qu’il a à présent quatre personnes qui travaillent pour lui. Son savoir-faire et le nôtre à le faire connaître via son site web en lui procurant un bon référencement lui a permis cette vraie success story.

CBConseil est passé de 100 visiteurs par mois à plus de 6.000/mois en quelques mois!

Comme lui, contactez-nous pour obtenir un devis gratuit et sans engagement !

S’affilier à une caisse d’assurances sociales

Vous devez vous affilier à une caisse d’assurances sociales pour travailleurs indépendants dans les 90 jours du début de l’activité. Si vous négligez de le faire volontairement, vous recevrez une mise en demeure qui vous laisse 30 jours pour choisir une caisse, faute de quoi vous êtes affilié d’office à la Caisse nationale auxiliaire de l’INASTI.
Après avoir été inscrit pendant 4 ans sans interruption, vous pouvez en principe changer de caisse d’assurances sociales.

Autres formalités

Depuis 2003, vous pouvez vous adresser au « Guichet d’entreprises » pour toutes vos formalités administratives; ceci est l’une des conséquences de la simplification administrative. Si ce guichet estime la demande recevable, il attribue par exemple un numéro de registre de commerce et se charge de l’inscription dans la banque de données des entreprises. Chaque entreprise y est identifiée par un numéro qui lui appartient. Il n’y aura plus de distinction entre TVA, ONSS, registre de commerce …
Pour les formalités autres que l’affiliation à une caisse d’assurances sociales, consultez les SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie (site Internet :http://mineco.fgov.be ).

Obligations comptables

Ce sont celles de tout indépendant, en fonction de l’importance du chiffre d’affaires et de la forme juridique choisie pour exercer votre activité. C’est ainsi que la comptabilité imposée aux sociétés est soumise à des règles plus strictes. Par contre,celle qui s’applique aux détaillants et aux petites entreprises peut être simplifiée. Des informations peuvent être obtenues auprès du SPF Economie (tél. 02 506 62 05 – e-mail : info.eco@mineco.fgov.be).

Obligations fiscales

TVA : Si vous êtes assujetti à la TVA vous serez tenu de compléter régulièrement vos déclarations de TVA et payer la TVA due. Toutefois, si le chiffre d’affaire annuel prévu pour votre activité complémentaire ne dépasse pas un certain plafond, vous pouvez demander à bénéficier du régime de franchise. Vous serez alors dispensé de payer la TVA mais également privé du droit à déduction. Vous devrez toutefois être immatriculé à la TVA et rentrer une déclaration annuelle. Ce régime n’est pas autorisé pour les agriculteurs.

Impôts : Les revenus de vos deux activités seront cumulés. Par contre, vous pourrez déduire les frais professionnels liés à votre activité ainsi qu’une partie des frais de votre domicile à hauteur de la proportion de votre espace de travail.

En tant qu’employeur : Si vous êtes travailleur indépendant à titre complémentaire, vous pouvez engager un travailleur mais vous serez soumis à des formalités particulières. Renseignez-vous auprès de l’office national de sécurité sociale (ONSS).

Retrouvez toutes les adresses des caisses d’assurances sociales ici !

Liens utiles pour devenir indépendant complémentaire

Quelques sites à consulter pour en savoir plus sur le statut d’indépendant complémentaire :

Quelques créations de sites web par MilkyWeb

Pour vous lancer sur le web et voir les sites web que nous avons déjà créés, rendez-vous sur https://milkyweb.be 

Vous désirez acheter un véhicule professionnel en tant qu’indépendant complémentaire ? Consultez cet article.

147 commentaires sur “Devenir indépendant complémentaire: intéressant ?”

  1. Tu bénéficies du statut BIM car toi ou ton ménage dispose de revenus modestes. Il ne faudra donc pas dépasser le montant maximum autorisé sinon tu risques en effet de perdre ce statut avantageux au niveau de ta mutuelle.

    Deux plafonds de revenus à ne pas dépasser sont en vigueur :

    période de référence d’un mois (chômeurs de longue durée, familles monoparentales, veufs et veuves, invalides, agents des services publics en disponibilité depuis plus d’un an pour cause de maladie ou d’infirmité, militaires en maladie depuis plus d’un an, pensionnés, personnes reconnues handicapées mais ne percevant pas d’allocations) : 19.105,58 € bruts. Ce plafond est majoré de 3.536,95 € par personne à charge dans le ménage.

    ​période de référence d’un an (autres catégories de personnes) : 18.855,63 € bruts pour une demande en 2019 (revenus de 2018). Ce plafond est majoré de 3.490,68 € par personne à charge dans le ménage.

  2. Bonjour,
    Désolé pour ma réponse tardive, je reprends le site en mains après une période bien occupée et pas mal de changements dans ma vie pro et perso…
    comme tu as pu le lire, pour un statut d’indépendant complémentaire, il suffit d’avoir déjà une activité professionnelle principale qui t’occupe au moins l’équivalent d’un mi-temps.
    les cotisations à payer sont minimes au départ (forfait de départ moins de 82€ tous les 3 mois). Je pense donc que tu ne prends aucun risque et que c’est le meilleur statut pour tester une nouvelle activité professionnelle 😉

  3. Ah oui jai une autre questions a vous poser. J’ai le statut bim a la mutuelle, je voulais aussi vous demander si je fais l’activité complémentaire est ce que je vais toujours suivre les condition ou vais perdre mes droit au statut bim.
    Merci d’avance et ton site est vraiment super et complet.

  4. Bonjour, je voudrais avoir quelque renseignement.
    Une petite société va s’implanter en Belgique et recherche des vendeurs a domicile. C’est une activité complémentaire, et je sais qu’il y a des cotisation et plein d’autre chose a payer, du coup, j’ai vraiment peur de me lancer, si ça ne fonctionne pas après 3 mois, est ce qu’il y aura une importante perte d’argent?
    Je préfère ne pas me lancer avant être certaine.

  5. Bonjour,
    Tout dépendra des revenus déclarés et des frais engagés. Je pense que le mieux est de demander l’avis à un spécialiste comptable ou fiscaliste.

  6. Bonjour,
    Je crains que ce soit pourtant indispensable pour une activité d’indépendant complémentaire dont vous seriez le gestionnaire.

  7. Bonjour!
    Je pense bien que oui mais c’est une question à laquelle un comptable répondra plus précisément que moi 😉

  8. Bonjour est ce qu’il faut un accès à la profession pour être coiffeuse en activité complémentaire ?
    J’ai mon diplôme de 6eme coiffure, mais pas la gestion.

  9. Bonjour ! Peut-on en même temps choisir de déduire des frais professionnels forfaitaires de ses revenus professionnels de salarié et des frais réels de ses revenus d’indépendant complémentaire ? Merci ! 🙂

  10. florio rosanna

    BONJOUR VOILE JE VOUDRA UN RENSEIGNEMENT JAIS UNE PENSION DE SURVIE ET JE UN TRAVAIL INDÉPENDANT COMPLÉMENTAIRE ET JE PAYE pas DE LOI SOCIAL CET POUR VOUS DEMANDE SI JE MA DOMICILE AMIE QUI INDÉPENDANT TEMPS PLEIN CHER MOI ET CE QUE AURAS DES PROBLÈME AVEC MA PENSION ET ACTIVITÉ MERCI DE VOTRE REPONSE

  11. Je souhaite demarer une activité d independante complémentaire
    Mais je n ai pas ma gestion je l ai raté
    Que puis faire svp ? Et pourtemps j ai deja géré
    Des commerces dans mon pays

  12. Sala christophe

    Bonjour je commence comme indépendant complémentaire…. Je suis pompiers professionnel temps pleins et propriétaire d une maison. Jusque à l heure d aujourd’hui j ai toujours retouché des contributions maison épargne pension…. Est ce que cela changera une fois mon activité d indépendant complémentaire commencée….

  13. Bonjour,
    Tous les frais inhérents à votre activité (déplacement, matériel de soin,…).

    bon lancement à vous ! 🙂

  14. Bonjour je désire devenir infirmière indépendante en complémentaire. Pouvez vous me dire ce que je pourrai déduire comme frais en sachant que je travaillerai principalement dans un laboratoire. Merci

  15. Bonjour, j’aimerais commencé une activité d’infirmière indépendante complémentaire.A votre avis quels sont les frais que je pourrai déduire? Merci d’avance

  16. Bonjour Alex,
    Bien entendu il y a toujours moyen de calculer exactement ce que vous devrez payer en impôts supplémentaires par contre le calcul tient compte de plusieurs facteurs et je vous conseille donc de vous faire aider d’un comptable professionnel (pour pouvoir calculer les frais et amortissements qui réduisent votre bénéfice imposable et regrouper les revenus de votre activité principale,…). Et vous devrez également régler vos cotisations sociales mais celles-ci sont forfaitaires de 75,59€ annuels et recalculées à la 3ème année d’exercice de votre activité complémentaire.

    Maintenant soyons clairs, vous gagnerez toujours plus en net même si vous dépassez un palier d’imposition, la surimposition ne concernera toujours que la somme qui dépasse le palier précédent. Et vous pourrez déduire également vos frais de fonctionnement liés directement à votre activité et selon le pourcentage d’occupation (matériel bureau, informatique, partie de votre crédit hypothécaire, assurance incendie, frais de gaz/eau/électricité, voiture, …). Donc vous ne serez jamais imposé de la totalité de vos revenus supplémentaires et le statut d’indépendant complémentaire offre selon moi la plus grande liberté d’action sans être taxé exagérément.

    Si vous en avez la motivation, je ne peux que vous conseiller de vous lancer dans votre projet… c’est épanouissant de faire ce qu’on aime… 😉

  17. Bonjour, je voudrais me lancer comme indépendant complémentaire pour travailler chez Ergo en tant que vendeur d’épargne pension.
    Mais j’ai peur qu’après 2 ans d’exercices, les impôts fassent très mal.
    Y a t’il un moyen de calculer ce que ça risque de me coûter ?

  18. Je ne pourrais pas vous répondre car cela dépendra aussi des règles en vigueur sur le sol français. Le plus simple serait de vous renseigner auprès d’un secrétariat social ou d’un comptable.
    Je vous souhaite bonne chance dans votre nouvelle activité !

  19. Bonjour je souhaiterais avoir une activité complémentaire pour la vente de sandwichs mais comme ambulante dans le nord de la France.Je ne possède pas le titre de restaurateur ou autre.je ne posséde pas non plus l agréation pour me mettre indépendante mais mon mari oui.Est ce que cela est possible merci d avance pour vos renseignements

  20. A mon avis ça ne devrait pas poser de problème mais à vérifier au niveau de votre secrétariat social. Si votre patron est OK avec ça je ne vois pas pourquoi ça ne pourrait pas se faire. Dans certains secteurs d’activité on pourrait se dire qu’on n’a pas laissé sa chance au reste de la concurrence, mais je ne sais pas si c’est le cas chez vous…

  21. A priori je ne vois pas pourquoi ça poserait problème… je connais pas mal de gens qui bossent moins que leurs employés… 😉

  22. Bonjour,
    J ai une petite question. En tant que ouvrier et indépendant complémentaire, puis-je facturé des heures de prestations de services en complémentaires a mon patron pour le même secteur d activités que mon activité principale

  23. Bonjour,
    Super pour ces réponses
    Mon conjoint est indépendant complementaire, est ce que si je suis aidante je peux travailler plus que lui dans son activité sachant que je n ai pas d autre travail.
    Merci pour votre réponse

  24. Merci pour les compliments, ça fait toujours plaisir et le but de ce site est précisément de partager ma petite expérience pour en faire profiter le plus grand nombre.
    J’aime à penser qu’internet sert toujours au partage d’informations utiles et permet à chacun de s’enrichir du savoir commun 🙂
    Concernant ta demande je te dirais de foncer bien sûr ! si tu ne réalises que 1340€ de profit par an pour cette activité, je ne penses pas que tu dois passer par toutes les démarches pour être indépendante complémentaire.
    En plus il existe un « Statut artiste », tu trouveras plus d’info sur le site de la SMART (lien direct ici).
    Pour une réelle carrière de musicienne je ne pourrais pas vraiment t’aider, mais je trouve très positif que tu « sondes » le marché en commençant cela comme une activité sur le côté, tu sentiras bien de toi-même si tu peux te lancer entièrement dans cette activité.
    Je te souhaite beaucoup de succès, ta motivation est très plaisante à lire et en inspirera d’autres j’espère 🙂

  25. Bonjour,
    Je ne connais pas du tout le milieu de l’éducation spécialisée et aurais bien du mal à vous répondre.
    A priori si vous disposez d’un salaire en plus, j’imagine bien que ça vous rapporterait plus d’argent…
    quant aux investissements de départ, vous ne me donnez aucune précision si vous aurez besoin d’une salle avec équipement ou si vous vous intégrerez à une structure existante.
    Pourquoi ne chercheriez vous pas sur internet d’autres personnes qui travaillent dans ce milieu afin d’en obtenir quelques renseignements.
    Je crois qu’il vous faut parler à des pro du secteur, vous semblez encore dans le flou total et au plus vous diminuez l’incertitude, au plus vous pourrez jaugez du succès ou non de votre entreprise.
    Bon courage dans vos démarches et surtout n’hésitez pas si vous aimez ce secteur.
    A exercer un métier qu’on aime, on n’a jamais l’impression de devoir travailler 😉

Et toi, qu'en penses-tu ? Une question ? Par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.