Devenir indépendant complémentaire: intéressant ?

 Créer son site web pour promouvoir son activité : https://milkyweb.be

Vous désirez devenir indépendant complémentaire ?

C’est une pratique de plus en plus courante en Belgique et davantage encore pendant cette période de crise COVID-19. Le télétravail généralisé permet en effet une plus grande flexibilité. Et pourquoi ne pas remplacer le temps passé auparavant en trajets par du temps de travail pour vos clients… ?

Quelles sont les démarches à suivre pour devenir indépendant complémentaire ?

Voici les démarches de base indispensables pour vous établir en tant qu’indépendant complémentaire en Belgique :

  1. Ouverture d’un compte à vue professionnel
  2. Inscription à la BCE (banque-carrefour des entreprises) –> celle-ci fournit un numéro d’entreprise.
    L’inscription coûte environ 80€ ainsi que la modification ou la désinscription
  3. Inscription à la TVA par le formulaire 604A –> 3 régimes possibles (infos tva sur Finances.belgium.be).
  4. Affiliation à une caisse d’assurance sociale –> environ 75€/3 mois (régularisation après 3 ans d’activité selon bénéfices)
  5. Avertir sa mutuelle

À présent vous vous demandez sans doute :

  • Quels sont les avantages pour un indépendant complémentaire ?
  • Et aussi… pourquoi vous faut-il un site web pour promouvoir votre activité ?

Suivez le guide !

Quels sont les avantages à devenir indépendant complémentaire ?

Ce sont les mêmes avantages que ceux des indépendants à titre principal avec la sécurité d’un autre emploi sur le côté.

L’avantage fiscal est bien présent. Vous déduirez en tant que frais le matériel nécessaire à votre profession complémentaire , vous serez remboursé de la TVA (et devrez la payer pour les factures que vous émettrez) ainsi que des frais qui touchent à votre activité (remboursement kilomètres, frais de restaurant, fournitures de bureau, ordinateur, gsm, …).

Le meilleur conseil que je peux vous donner pour devenir indépendant dans la joie et l’allégresse, c’est sans aucun doute de vous faire aider par un bon comptable.

Chacun son métier et vous serez plus serein pour concentrer toute votre attention sur votre activité, plutôt que sur les chiffres.

Créer son site web : un indépendant doit se faire connaître !

Etre indépendant complémentaire, c’est bien. Se faire connaître d’un maximum de clients potentiels, c’est mieux !

Pour faire connaître vos services et accroître votre visibilité envers d’éventuels futurs clients, il vous FAUT un site web.

Et un site digne de ce nom, pas une “création de site internet” à 25€ ou encore gratuitement. Sauf si vous désirez être 10.000 à avoir exactement le même site. Bonjour l’originalité… Le but, c’était de vous distinguer de vos concurrents, non ? !

Soyez donc cohérents et contactez des professionnels. Le prix est plus élevé que si vous le réalisez vous-mêmes ? Sans doute, mais un prix, ce n’est pas forcément ce que ça vous coûte à l’achat mais bien la différence entre ce que ça vous rapportera par la suite et ce que cela vous a coûté au départ.

Vous l’aurez sans doute remarqué, il n’y a jamais de miracle, on obtient souvent la qualité qu’on a payée. Réduisez l’investissement de départ, vous en diminuerez d’autant la qualité du résultat… c’est un cercle vertueux…

Si on admet généralement l’investissement de 10% du chiffre d’affaire dans la communication et le marketing, autant les consacrer à des moyens efficaces et qui rapportent.

Et vous vous en doutez, si j’en parle de façon aussi enthousiaste, c’est que mon activité complémentaire à moi, c’est la création d’une agence web depuis 2007 : MilkyWeb.

Après avoir rencontré les clients et avoir discuté avec eux de leur projets, je leur propose un site personnalisé qui répond à leurs besoins. Et ce à prix plus que concurrentiel.

De la page unique de présentation jusqu’au développement d’une boutique en ligne sur mesure (c’est le cas pour Delcambe.com).

Je me déplace sur Bruxelles et dans toute la Belgique pour discuter de votre projet et vous présenter les solutions possibles pour améliorer votre communication en ligne. Mon devis est toujours gratuit.

Découvrez ici les créations de sites web pour les autres clients : https://www.milkyweb.be

Passer d’indépendant complémentaire à indépendant complet : la success story

Un client a réussi ce passage en moins de 2 mois après la création de son site web. Son activité d’inventaire amiante a connu un tel boom qu’il a à présent quatre personnes qui travaillent pour lui. Son savoir-faire et le nôtre à le faire connaître via son site web en lui procurant un bon référencement lui a permis cette vraie success story.

CBConseil est passé de 100 visiteurs par mois à plus de 6.000/mois en quelques mois!

Comme lui, contactez-nous pour obtenir un devis gratuit et sans engagement !

S’affilier à une caisse d’assurances sociales

Vous devez vous affilier à une caisse d’assurances sociales pour travailleurs indépendants dans les 90 jours du début de l’activité. Si vous négligez de le faire volontairement, vous recevrez une mise en demeure qui vous laisse 30 jours pour choisir une caisse, faute de quoi vous êtes affilié d’office à la Caisse nationale auxiliaire de l’INASTI.
Après avoir été inscrit pendant 4 ans sans interruption, vous pouvez en principe changer de caisse d’assurances sociales.

Autres formalités

Depuis 2003, vous pouvez vous adresser au “Guichet d’entreprises” pour toutes vos formalités administratives; ceci est l’une des conséquences de la simplification administrative. Si ce guichet estime la demande recevable, il attribue par exemple un numéro de registre de commerce et se charge de l’inscription dans la banque de données des entreprises. Chaque entreprise y est identifiée par un numéro qui lui appartient. Il n’y aura plus de distinction entre TVA, ONSS, registre de commerce …
Pour les formalités autres que l’affiliation à une caisse d’assurances sociales, consultez les SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie (site Internet :http://mineco.fgov.be ).

Obligations comptables

Ce sont celles de tout indépendant, en fonction de l’importance du chiffre d’affaires et de la forme juridique choisie pour exercer votre activité. C’est ainsi que la comptabilité imposée aux sociétés est soumise à des règles plus strictes. Par contre,celle qui s’applique aux détaillants et aux petites entreprises peut être simplifiée. Des informations peuvent être obtenues auprès du SPF Economie (tél. 02 506 62 05 – e-mail : info.eco@mineco.fgov.be).

Obligations fiscales

TVA : Si vous êtes assujetti à la TVA vous serez tenu de compléter régulièrement vos déclarations de TVA et payer la TVA due. Toutefois, si le chiffre d’affaire annuel prévu pour votre activité complémentaire ne dépasse pas un certain plafond, vous pouvez demander à bénéficier du régime de franchise. Vous serez alors dispensé de payer la TVA mais également privé du droit à déduction. Vous devrez toutefois être immatriculé à la TVA et rentrer une déclaration annuelle. Ce régime n’est pas autorisé pour les agriculteurs.

Impôts : Les revenus de vos deux activités seront cumulés. Par contre, vous pourrez déduire les frais professionnels liés à votre activité ainsi qu’une partie des frais de votre domicile à hauteur de la proportion de votre espace de travail.

En tant qu’employeur : Si vous êtes travailleur indépendant à titre complémentaire, vous pouvez engager un travailleur mais vous serez soumis à des formalités particulières. Renseignez-vous auprès de l’office national de sécurité sociale (ONSS).

Retrouvez toutes les adresses des caisses d’assurances sociales ici !

Liens utiles pour devenir indépendant complémentaire

Quelques sites à consulter pour en savoir plus sur le statut d’indépendant complémentaire :

Quelques créations de sites web par MilkyWeb

Pour vous lancer sur le web et voir les sites web que nous avons déjà créés, rendez-vous sur https://milkyweb.be 

Vous désirez acheter un véhicule professionnel en tant qu’indépendant complémentaire ? Consultez cet article.

147 commentaires sur “Devenir indépendant complémentaire: intéressant ?”

  1. Tu bénéficies du statut BIM car toi ou ton ménage dispose de revenus modestes. Il ne faudra donc pas dépasser le montant maximum autorisé sinon tu risques en effet de perdre ce statut avantageux au niveau de ta mutuelle.

    Deux plafonds de revenus à ne pas dépasser sont en vigueur :

    période de référence d’un mois (chômeurs de longue durée, familles monoparentales, veufs et veuves, invalides, agents des services publics en disponibilité depuis plus d’un an pour cause de maladie ou d’infirmité, militaires en maladie depuis plus d’un an, pensionnés, personnes reconnues handicapées mais ne percevant pas d’allocations) : 19.105,58 € bruts. Ce plafond est majoré de 3.536,95 € par personne à charge dans le ménage.

    ​période de référence d’un an (autres catégories de personnes) : 18.855,63 € bruts pour une demande en 2019 (revenus de 2018). Ce plafond est majoré de 3.490,68 € par personne à charge dans le ménage.

  2. Bonjour,
    Désolé pour ma réponse tardive, je reprends le site en mains après une période bien occupée et pas mal de changements dans ma vie pro et perso…
    comme tu as pu le lire, pour un statut d’indépendant complémentaire, il suffit d’avoir déjà une activité professionnelle principale qui t’occupe au moins l’équivalent d’un mi-temps.
    les cotisations à payer sont minimes au départ (forfait de départ moins de 82€ tous les 3 mois). Je pense donc que tu ne prends aucun risque et que c’est le meilleur statut pour tester une nouvelle activité professionnelle 😉

  3. Ah oui jai une autre questions a vous poser. J’ai le statut bim a la mutuelle, je voulais aussi vous demander si je fais l’activité complémentaire est ce que je vais toujours suivre les condition ou vais perdre mes droit au statut bim.
    Merci d’avance et ton site est vraiment super et complet.

  4. Bonjour, je voudrais avoir quelque renseignement.
    Une petite société va s’implanter en Belgique et recherche des vendeurs a domicile. C’est une activité complémentaire, et je sais qu’il y a des cotisation et plein d’autre chose a payer, du coup, j’ai vraiment peur de me lancer, si ça ne fonctionne pas après 3 mois, est ce qu’il y aura une importante perte d’argent?
    Je préfère ne pas me lancer avant être certaine.

  5. Bonjour,
    Tout dépendra des revenus déclarés et des frais engagés. Je pense que le mieux est de demander l’avis à un spécialiste comptable ou fiscaliste.

  6. Bonjour,
    Je crains que ce soit pourtant indispensable pour une activité d’indépendant complémentaire dont vous seriez le gestionnaire.

  7. Bonjour!
    Je pense bien que oui mais c’est une question à laquelle un comptable répondra plus précisément que moi 😉

  8. Bonjour est ce qu’il faut un accès à la profession pour être coiffeuse en activité complémentaire ?
    J’ai mon diplôme de 6eme coiffure, mais pas la gestion.

  9. Bonjour ! Peut-on en même temps choisir de déduire des frais professionnels forfaitaires de ses revenus professionnels de salarié et des frais réels de ses revenus d’indépendant complémentaire ? Merci ! 🙂

  10. florio rosanna

    BONJOUR VOILE JE VOUDRA UN RENSEIGNEMENT JAIS UNE PENSION DE SURVIE ET JE UN TRAVAIL INDÉPENDANT COMPLÉMENTAIRE ET JE PAYE pas DE LOI SOCIAL CET POUR VOUS DEMANDE SI JE MA DOMICILE AMIE QUI INDÉPENDANT TEMPS PLEIN CHER MOI ET CE QUE AURAS DES PROBLÈME AVEC MA PENSION ET ACTIVITÉ MERCI DE VOTRE REPONSE

  11. Je souhaite demarer une activité d independante complémentaire
    Mais je n ai pas ma gestion je l ai raté
    Que puis faire svp ? Et pourtemps j ai deja géré
    Des commerces dans mon pays

  12. Sala christophe

    Bonjour je commence comme indépendant complémentaire…. Je suis pompiers professionnel temps pleins et propriétaire d une maison. Jusque à l heure d aujourd’hui j ai toujours retouché des contributions maison épargne pension…. Est ce que cela changera une fois mon activité d indépendant complémentaire commencée….

  13. Bonjour,
    Tous les frais inhérents à votre activité (déplacement, matériel de soin,…).

    bon lancement à vous ! 🙂

  14. Bonjour je désire devenir infirmière indépendante en complémentaire. Pouvez vous me dire ce que je pourrai déduire comme frais en sachant que je travaillerai principalement dans un laboratoire. Merci

  15. Bonjour, j’aimerais commencé une activité d’infirmière indépendante complémentaire.A votre avis quels sont les frais que je pourrai déduire? Merci d’avance

  16. Bonjour Alex,
    Bien entendu il y a toujours moyen de calculer exactement ce que vous devrez payer en impôts supplémentaires par contre le calcul tient compte de plusieurs facteurs et je vous conseille donc de vous faire aider d’un comptable professionnel (pour pouvoir calculer les frais et amortissements qui réduisent votre bénéfice imposable et regrouper les revenus de votre activité principale,…). Et vous devrez également régler vos cotisations sociales mais celles-ci sont forfaitaires de 75,59€ annuels et recalculées à la 3ème année d’exercice de votre activité complémentaire.

    Maintenant soyons clairs, vous gagnerez toujours plus en net même si vous dépassez un palier d’imposition, la surimposition ne concernera toujours que la somme qui dépasse le palier précédent. Et vous pourrez déduire également vos frais de fonctionnement liés directement à votre activité et selon le pourcentage d’occupation (matériel bureau, informatique, partie de votre crédit hypothécaire, assurance incendie, frais de gaz/eau/électricité, voiture, …). Donc vous ne serez jamais imposé de la totalité de vos revenus supplémentaires et le statut d’indépendant complémentaire offre selon moi la plus grande liberté d’action sans être taxé exagérément.

    Si vous en avez la motivation, je ne peux que vous conseiller de vous lancer dans votre projet… c’est épanouissant de faire ce qu’on aime… 😉

  17. Bonjour, je voudrais me lancer comme indépendant complémentaire pour travailler chez Ergo en tant que vendeur d’épargne pension.
    Mais j’ai peur qu’après 2 ans d’exercices, les impôts fassent très mal.
    Y a t’il un moyen de calculer ce que ça risque de me coûter ?

  18. Je ne pourrais pas vous répondre car cela dépendra aussi des règles en vigueur sur le sol français. Le plus simple serait de vous renseigner auprès d’un secrétariat social ou d’un comptable.
    Je vous souhaite bonne chance dans votre nouvelle activité !

  19. Bonjour je souhaiterais avoir une activité complémentaire pour la vente de sandwichs mais comme ambulante dans le nord de la France.Je ne possède pas le titre de restaurateur ou autre.je ne posséde pas non plus l agréation pour me mettre indépendante mais mon mari oui.Est ce que cela est possible merci d avance pour vos renseignements

  20. A mon avis ça ne devrait pas poser de problème mais à vérifier au niveau de votre secrétariat social. Si votre patron est OK avec ça je ne vois pas pourquoi ça ne pourrait pas se faire. Dans certains secteurs d’activité on pourrait se dire qu’on n’a pas laissé sa chance au reste de la concurrence, mais je ne sais pas si c’est le cas chez vous…

  21. A priori je ne vois pas pourquoi ça poserait problème… je connais pas mal de gens qui bossent moins que leurs employés… 😉

  22. Bonjour,
    J ai une petite question. En tant que ouvrier et indépendant complémentaire, puis-je facturé des heures de prestations de services en complémentaires a mon patron pour le même secteur d activités que mon activité principale

  23. Bonjour,
    Super pour ces réponses
    Mon conjoint est indépendant complementaire, est ce que si je suis aidante je peux travailler plus que lui dans son activité sachant que je n ai pas d autre travail.
    Merci pour votre réponse

  24. Merci pour les compliments, ça fait toujours plaisir et le but de ce site est précisément de partager ma petite expérience pour en faire profiter le plus grand nombre.
    J’aime à penser qu’internet sert toujours au partage d’informations utiles et permet à chacun de s’enrichir du savoir commun 🙂
    Concernant ta demande je te dirais de foncer bien sûr ! si tu ne réalises que 1340€ de profit par an pour cette activité, je ne penses pas que tu dois passer par toutes les démarches pour être indépendante complémentaire.
    En plus il existe un “Statut artiste”, tu trouveras plus d’info sur le site de la SMART (lien direct ici).
    Pour une réelle carrière de musicienne je ne pourrais pas vraiment t’aider, mais je trouve très positif que tu “sondes” le marché en commençant cela comme une activité sur le côté, tu sentiras bien de toi-même si tu peux te lancer entièrement dans cette activité.
    Je te souhaite beaucoup de succès, ta motivation est très plaisante à lire et en inspirera d’autres j’espère 🙂

  25. Bonjour,
    Je ne connais pas du tout le milieu de l’éducation spécialisée et aurais bien du mal à vous répondre.
    A priori si vous disposez d’un salaire en plus, j’imagine bien que ça vous rapporterait plus d’argent…
    quant aux investissements de départ, vous ne me donnez aucune précision si vous aurez besoin d’une salle avec équipement ou si vous vous intégrerez à une structure existante.
    Pourquoi ne chercheriez vous pas sur internet d’autres personnes qui travaillent dans ce milieu afin d’en obtenir quelques renseignements.
    Je crois qu’il vous faut parler à des pro du secteur, vous semblez encore dans le flou total et au plus vous diminuez l’incertitude, au plus vous pourrez jaugez du succès ou non de votre entreprise.
    Bon courage dans vos démarches et surtout n’hésitez pas si vous aimez ce secteur.
    A exercer un métier qu’on aime, on n’a jamais l’impression de devoir travailler 😉

  26. Félicitations!
    Non absolument pas, vous pouvez donner vos cours sans diplôme de gestion, tant que vous maitrisez le sujet de votre cours, ça suffit déjà amplement ! 😉
    beaucoup de succès à la zumba !

  27. Bien sûr aucun besoin de diplôme de gestion, vous pouvez vous faire accompagner par un comptable pour votre comptabilité 🙂
    Il s’agit en fait de cotisations vers votre groupe social, les taxes sont payées chaque année. Et elles ne sont pas spécialement élevées au bout de 3 ans, elles sont calculées à partir de votre chiffre d’affaire/bénéfice réalisé au commencement de votre activité donc tout est prévisible mais il suffit de se faire bien accompagner pour ne pas être surpris.
    Travailler en tant qu’indépendant complémentaire vous permettra de toute façon de gagner plus, c’est certain 😉

  28. Bonsoir,
    A priori il n’y a pas d’accès à la profession nécessaire pour ce secteur.
    Vous devez bien entendu vous mettre en ordre pour toutes les formalités comptables, le plus simple est de lire l’article ci-dessus pour commencer et de vous trouver un comptable pro qui saura vous conseiller 😉
    bien à vous,
    Raphaël

  29. Bonjour. Je trouve ton site super bien fait. J’ai appris beaucoup de chose en le lisant. Merci beaucoup.
    Ca va faire 2 mois que je me renseigne bien car je suis suis étudiante en derniere années ingenieur électromécanique. Et depuis l’âge de 8 ans j’ai pris des cours d’accordéon dans une académie de musique. J’aimerais des l’optention de mon diplôme me lancer en tant qu’indépendante complémentaire en tant qu’ accordeoniste pour aller jouer dans des maisons de repos notablement. En tant qu’étudiante j’ai deja eut l’occasion de réaliser 4 représentations dans 3 maisons de repos différentes. J’ai 23 ans et j’aimerais vraiment me lancer. Je pensais que pour commencer je me limiterais à gagner 1340 euros par année plus ou moins car ainsi je ne devrais pas payer nombreux frais. Penses tu que Ca pourrait être une bonne idée? Quelles sites me conseille tu d’aller lire pour m’informer plus, et aussi, ou puisse me renseigner pour cette éventuelle carrière de musicienne?
    Merci d’avance.
    Isabel

  30. Bonjour je souhaiterais devenir indépendante complementaire comme educateur spécialisé pensez bous que ce projet me rapporte quelque chose car actuellement je ne touche presque plus rien ? quels seront les frais a sortir et savez vous me conseiller quelqu’un avec qui parler de ce projet je suis un peu perdue concernant les demarches et la réalisation concrete de mob projet.
    merci d avance

  31. Bonjour voilà je suis aide soignante j ai passé ma formation pour être instructeur de zumba. J aimerai ouvrir mon cours en plus de mon travail des cours le soir 2h par semaine . Il t il obligé de avoir une gestion pour ouvrir mes cours? Merci à vous

  32. Bonjour je me pose une tonne de question! J ai tres envie de suivre une formation en massotherapie car j adore ca depuis toujours , pour exercer chez moi ou a domicile en complementaire pr commencer car j ai un travail qui me plaît ms les horaires sont durs. Donc ce serait dans le but de pouvoir me mettre totalement indépendante par la suite si cela marche pr avoir des horaires plus souples et etre plus proche de mon domicile . Est ce faisable? Sans un diplôme de gestion? Les taxes au bout de trois ans sont elles a ce point elevees? Il y a t il un moyen de prevoir ce cout? Merciiii

  33. Bonsoir,

    J’aimerai créer une boutique de vente uniquement en ligne de vêtement en tant qu’indépendante complémentaire.

    Dois-je pour cela disposer d’une gestion, d’un numéro d’entreprise ?
    Qu’elles sont les démarches à suivre ?

    Je vous remercie d’avance pour votre aide.

  34. Je pense que le mieux à faire est de contacter SMART, ils vous donneront toutes les possibilités à envisager pour vous lancer. Je suis convaincu que si vous êtes motivés à travailler, il existe l’une ou l’autre façon de faire.
    bonne continuation et n’hésitez pas à revenir donner de vos nouvelles, cela pourrait être utile à tous !
    bien à vous,
    Raphaël

  35. Bonjour,

    Le graphiste avec lequel je travaille a facturé via SMART pendant des années et sans aucun problème. Apparemment il avait même des conditions spéciales au niveau de la TVA car il s’agissait d’un domaine de création artistique. De toute façon je pense que si vous désirez avoir plus d’info concernant SMART, il faudrait les contacter directement 😉
    voici leurs coordonnées de contact : http://smartbe.be/fr/page-contact/

    Bien à vous

  36. Bonjour,
    Vous ne pourrez passer au statut d’indépendant complémentaire qu’en complément d’une activité principale, pensez-y. Il faut que cette activité principale constitue environs un mi-temps je pense.
    Ensuite cela ne fera aucune différence au niveau du nombre d’ouvriers que vous employez, tant que vous pouvez les payer, rien ne s’y oppose à priori

  37. Merci, c’est un plaisir si cela permet d’aider les gens à se bouger et à entreprendre ! 🙂
    Normalement tous les frais inhérents et justifiables à votre activité sont déductibles et effectivement dans le médical pas de remboursement TVA à priori.

  38. Je pense que vous pouvez faire confiance à votre comptable, il s’y connait bien mieux que moi dans ce domaine 😉
    Je ne comprends pas par contre “m’en faire prêter une” ?

  39. A confirmer par un comptable évidemment mais à priori vous pouvez déduire tout ce qui touche à votre activité complémentaire, ce sera à votre comptable de trouver la meilleure façon de l’intégrer à votre comptabilité (investissement, amortissement,…).
    Bien à vous

  40. Bonjour Charlotte,
    Je pense que si vous vous faites accompagner d’un comptable sérieux (et à mon avis votre partenaire vous soignera aux petits oignons… 😉 ), je ne pense pas qu’il y ait d’obligation de suivre un cours de gestion… vous n’êtes pas indépendant complet non plus… mais de toute façon c’est une question que vous pouvez poser à votre secrétariat social qui est doit être familier avec ces interrogations.
    Bonne chance à vous !

  41. Bonjour,
    Je suis au chômage depuis avoir perdu mon emploi il y a longtemps. Je me suis réorienté sur mon travail artistique (sculpture) mais n’ai pas encore assez gagné par ce travail pour être reconnu comme artiste aux yeux de l’Onem.
    Cherchant un emploi pour ne pas dépendre tellement de l’état, j’en ai trouvé un (qui me gagnerait un peu mais pas assez pour vivre – par commission), pas du tout lié à l’art, mais je dois être indépendant.
    J’ai l’impression, ayant lu, que je ne pourrai pas devenir indépendant complémentaire et garder le chômage – je suis inscrit à la Smart (j’ai une “activité”/”projet” Smart), mais je ne peux pas facturer, que je ne saches, pour du travail non-artistique via la Smart (je m’informes apures de la Smart pour confirmer).
    Je ne vois aucune solution que de devoir dire non à ce travail – bien qu’il serait idéal – juste parce qu’il ne me gagne pas assez par mois pour me rendre totalement indépendant du chômage…
    Ma question est, simplement, connaissez-vous une solution possible?
    Merci beaucoup pour toutes ces informations et pour votre aide.
    Bien à vous,
    Adam Weiner

  42. Bonjour,

    Simple petite question. Meme si cela sort un peu de l’indépendant complémentaire.
    Je quitte bientot mon boulot (employé), et un potentiel futur employeur me demande si je peux etre freelance. Comme je ne souhaite pas, en tout cas dans un premier temps me mettre indépendant, est ce possible de facturer via SMart? Ou bien cela n’est possible que par missions ponctuelles?
    Donc en gros je veux savoir si, il est possible (et/ou intéressant) de facturer SMart, meme sur du moyen voire du long terme? Y’a t’il une limite dans le nombre d’heures, les rentrées financières, etc…..?

    je n’ai pas trouvé réponse à cette question sur le net.

    merci beaucoup.

  43. Bonjour

    pourriez-vous me renseigner voila je suis indépendante a titre principale avec 8 ouvrier ( 17 il y a un an) depuis ce temps c’est tres dur, par peur de m’enfonser j’aimerai passer en complementaire puije garder mes ouvriers ou pas .
    Merçi pour votre réponse .Marie

  44. Bonjour,
    Merci pour le site, c’est très complet 😉
    J’aimerais devenir indépendant complémentaire en tant que ambulancier et pédicure médicale.
    Je ne pense pas que cela soit soumis à la TVA.
    Je peux déduire quels frais pour ces deux activités?
    Merci d’avance.

  45. Bsr , voilà ici je voudrais me lancé en activé complémentaire dans la déco de maison je suis actuellement ouvrier dans le bâtiment. je n’ai pas de gestion … puige le faire et comment car j’ai téléphoné à un comptable et lui me dit que je suis obligé d’avoir une gestion ou de m’en faire prêté une … merci de votre aide

  46. Les infos ici sur cette page sont bien intéressantes. J’ai vraiment bien aimé, un article qui est bien écrit et nous permet d’en savoir un peu plus sur le sujet. Bien vu !
    Amandine Luong / MELTY.FR

  47. Bonjour,

    j’ai 26ans et travaille dans le secteur publique à liège.
    j’aimerais me lancer comme photographe à titre complémentaire. Une passion que je pratique depuis des années (mariage, portrait, reportage, publication dans le journal le soir, magazine design italien, et je réalise même de petites vidéos pour les sites webs, j’ai tout appris en autodidacte (je gère des logiciels tel que lightroom, photoshop et en vidéo after effect, première pro..) mais aussi en commençant par des cours à saint luc, et à l’académie des beaux arts…je n’ai pas terminé mes études suite à un engagement de trois mois comme photographe scolaire.Présentement, je ne dispose donc que de mon diplôme de secondaire. Puis-je néanmoins avoir droit au statut d’indépendant en activité complémentaire ou dois-je obligatoirement entreprendre une formation soporifique en gestion de base (en sachant que mon partenaire est comptable) lol

    Merci pour votre attention et votre aide précieuse.

  48. Catherine Cockshaw

    Bonsoir,

    J’aimerais me lancer comme massothérapeute en tant qu’indépendant complémentaire. Mes formations ne sont pas encore terminées (ce qui fait que je ne peux pas encore me faire payer) mais j’ai déjà dû investir dans du matériel relativement coûteux afin de masser gratuitement pour m’entraîner.
    Est-ce que le remboursement des frais sont rétroactifs après inscription et si oui jusqu’à combien de temps?
    Merci beaucoup

  49. Bonjour Katy,

    Personnellement on ne m’a jamais demandé de diplôme de gestion dans le cadre de mes activités complémentaires. J’avais eu un peu de comptabilité à l’université mais ça ne m’aurait certainement pas permis de gérer ma comptabilité tout seul. Donc l’aide d’un comptable pro est plus que recommandée 😉
    Personnellement je suis asujetti à la TVA et je dois remettre tous les 3 mois une déclaration TVA, à part ça et le listing TVA annuel, les démarches comptables s’arrêtent là.

    Bonne chance à toi pour ta nouvelle vie ! 😉

  50. Bonjour,

    J’aimerais me lancer comme indépendante complémentaire d’ici quelques mois, le temps de tout mettre en place. Faut-il un diplôme de gestion pour pouvoir faire une activité complémentaire? ou est ce le comptable qui fait office de “gestionnaire”? je ne trouve aucune infos à ce sujet.
    Merci pour votre réponse.
    Katy

  51. merci pour semerveilleux site , svpje voudrais avoir quelque renseignement en faite mon mari travail comme technicien de surface mais que mi temps et il voudrais travailler comme independant lautre mi temps dans une societer de netoyage qui demande des independants jaimerais savoir c quoi les demarche quil doit faire il a un diplome universitaire qui lui donne un niveau pour etre independant c tt ce que je c si vous pouriez nous informer des demarche sa sera gentille de votre merci beaucoup

  52. Bonjour je suis couffure je cherche du travail le patron mais propose des travail pour elle comme independant je vais vous demande e mieux des travail comme ouvrière ou indépendante merci

  53. Bonjour,
    Cela fait quelque mois que je me pose des questions pour me mettre en activité complémentaire
    Voilà 2 ans que je travaille dans une société de nettoyage en temps plein , mais j aimerais me mettre en activité complémentaire en coiffure à domicile mais j ai peur de me lance sachant que je début seulement dans la vie active et que je n ai que 21 ans j ai peur de l échec , j aimerais savoir si je me mets en activité complémentaire et ayant un temps,plein si je remettrais beaucoup au contributions si les taxes me prenne beaucoup sur les services fait à mes clientes cela n est pas très avantageux je ne veux pas travailler pour rien et tout remettre au contributions , qu elle est le montant minimum à déclarer à l année pour avoir le moins à remettre au contributions ? Merci

  54. leroy stephanie

    Bonjour,

    Je vais me lancer en tant qu’infirmière complémentaire. Mais il faut que j’achète une voiture. Comment ça se passe au niveau de la TVA? Je le paye où non? et pour mon assurance est ce déductible? merci

  55. Bonjour,
    Au début les cotisations auprès de l’organisme de caisse sociale sont forfaitaires.
    moi je payais aux environs des 70€ tous les 3 mois je pense chez Groupe S.
    Après 3 ans ces cotisations sont régularisées par rapport à la compta de ton activité complémentaire.
    donc à priori tu ne te mettras pas trop en difficulté même si tu n’as pas du boulot tous les w-e 😉
    bon courage et bon commencement dans ton activité !

  56. bonjour, je suis soudeur depuis une vingtaine d’annee,j’ai eu mon diplôme pour etre independant ,je voudrais me lancer comme inependant complementaire ,j’aimerai savoir combien ça coute l’inscription,les cotisations par an parceque je suis pas toujours sur d’avoir du boulot le week-end .Merci de repondre

  57. Bonsoir,
    J’ai depuis pas mal de temps envie de me lancer (en complémentaire) dans la création d’évènements…
    Que dois je faire comme démarches… que dois je préciser comme statut lors de l’enregistrement ? faut il un diplôme pour ce genre d’activités ?
    Merci d’avance !!!!!

  58. Bonjour,
    Et un tout grand merci pour vos infos ,
    Au faite , je suis au chômage depuis décembre 2013 et mon allocation de chômage s’élève à 500€ et je perçois aussi un complément au cpas de 300€ environ. Mes questions sont les suivantes :
    1- Je suis sur le point de commencer une formation en stylisme ongulaire , et j’aimerais bien en faire une entreprise complémentaire, est ce possible d’ouvrir un petit salon pour exercer ce métier en complément ?
    2- Puis aussi vendre quelques produits à savoir : venir , et quelques produits et accessoires pour les ongles ?
    3- j’ai un ami qui a ouvert un petit magasin alimentaire , et il a un petit salon dans le fond de son magasin , il est d’accord à me laisser ouvrir mon salon de stylisme ongulaire dans ce local, est ce légal ? Ou je ne pourrai pas ?
    Je vous remercie d’avance…

  59. bonjour, j’aimerai prendre une activité complémentaire, mais est-il obligatoire d’avoir l’accès à la profession ( avoir obtenu un patronat ?) merci

  60. Bonjour, j’ai lu votre site avec bcp d’intérêt. Je souhaite commencer une petite activité complémentaire pour arrondir mes fins de mois. Cette activité (services de correction orthographique) ne nécessiterait que très peu d’investissement et la facturation annuelle globale à mes clients serait limitée à environ 1200 euros htva. Cela a-t-il un intérêt par rapport à ce que l’activité elle-même me coûtera (inscription tva, cotisations, autres ??) ? Y a-t-il un “seuil” de rentrées financières en dessous duquel l’activité n’est pas rentable ? Merci d’avance

  61. Merci pour votre réponse et encouragement .

    je crois donc me lancer dans quelques mois , le temps de mettre les choses en ordre pour un bon départ.

    bonne journéeeeeeeeeeeee

  62. Idée plus que cohérente et tant que vous y trouvez du plaisir je vous conseillerais de ne certainement pas hésiter et de foncer !
    Les frais liés à votre activité d’indépendant complémentaire seront bien évidemment déductibles au pro-rata de leur utilisation professionnelle.
    Pour une activité d’indépendant complémentaire, on ne se verse pas de salaire, il ne s’agit pas d’une société. Vous pouvez donc disposer directement de l’argent qui sera versé sur votre compte bancaire pro.

    Bonne journée !

    Raphaël

  63. Bonjour,

    Je suis des cours de salsa.
    je voudrais vendre des accessoires qui sont bien spécifiques à ce style de danse et dont il n est pas évident de trouver un vendeur ayant du stock en Belgique.

    pour le numéro de tva: ok à obtenir
    cotisations sociale: ok a payer
    gestion: ok pour moi

    je ne compte pas me verser de salaires mais profiter du bénéfices en fin d année car je ne compte en vendre que quelques paires par mois.

    est ce intéressants?
    puis je passer en frais l achat de chaussure de mes cours pour pouvoir faire de la pub?
    l ‘achat de certain meubles pour exposer?

    est ce une idée cohérente?

    merci

  64. Bonjour,

    Merci de votre soutien 🙂

    J’ai fait quelques demandes auprès des services d’urbanismes et commerces locaux de quelques communes ou je souhaiterai excercé.

    Les premiers echo ne sont pas très favorables malheuresement. Un endroit ou les gens viennent pour fumer n’est pas vraiment un projet qui fait plaisir aux conseils communaux.

    Donc voila, je ne sais pas si toutes les communes sont du meme avis. J’attends leurs réponses.

    Merci encore

  65. Ne vous inquiétez pas, je ne suis certainement pas un spécialiste du bar à chicha, mais en général, je suis convaincu que si vous étudiez un minimum votre projet au préalable, que vous trouvez un endroit sympa avec du passage… si vous y mettez du cœur à l’ouvrage et proposez des produits de qualité et un service irréprochable… il y aura toujours de l’avenir pour votre activité d’indépendant complémentaire.
    faites-vous accompagner par des gens familiers du secteur, ça pourra sans doute vous éviter des soucis dûs au manque d’expérience.
    Et puis… mieux vaut avoir des remords que des regrets, non ? 😉
    bonne chance !

  66. Bonsoir Ivan,
    A priori je ne pense pas que tu puisses profiter du statut d’indépendant complémentaire… mais renseigne-toi toujours auprès d’une caisse d’assurances sociales, je pense que c’est le plus sûr.
    Par contre, je pense que tu devrais te renseigner auprès de la SMART qui te permet de facturer via eux et ils s’occupent de tout: retenue pour les impôts,…
    et si tu obtiens le statut d’artiste, cela te permet même de garder le chômage et de compiler avec tes revenus occasionnels en tant qu’artiste.

  67. Bonjour,

    Tout d’abord merci pour vos infos ! Vraiment Top !

    Je suis actuellement employé à temps plein et pour arrondir les fins de mois, j’aimerai me lancer comme indépendant comp. Mon but et d’ouvrir un chicha bar en extra le soir et le weekend.

    D’après-vous, le marché de la chicha en vaut-il la peine ? acquerir les licences pour la fumée et les boissons alcoolisées etc… Tout çela me fait un peux peur. Beaucoup de démarches à suivre je suis pose?

    Et si c’est pour tout rembourser aux impots en fin d’année,prendre ce risque ?

    J’aimerai vraiment me lancer mais voila…

    Pouvez-vous me guider svp ? Votre avis m’interesse vraiment.

    D’avance merci pour tout !

    Bonne journée

    Christian

  68. Bonsoir,

    Je suis dans une situation un peu spéciale. Je travaille comme intérimaire max 5 à 10 jours p/mois et puis je retombe au chômage. Vu cette situation difficile, je voudrais commencer comme indépendant complémentaire. Est-ce possible dans ma situation? Quelles démarches à suivre?
    Merci d’avance et votre site est très bien.
    Belle soirėe
    Ivan Rossi

  69. Bonjour Jerem,

    Avec plaisir, c’était vraiment le but de ce site, pouvoir distiller un peu plus d’informations complémentaire sur le fait de devenir indépendant complémentaire en Belgique.
    Si ça a pu t’aider, te motiver, te décider j’en suis ravi ! 🙂
    Je te souhaite sincèrement beaucoup de succès dans ta nouvelle entreprise, ton nouveau projet 🙂

  70. Bonjour, un grand merci à vous pour votre sites, je suis aide-comptable et vais bientôt reprendre un bachelier. Je compte me lancer en indépendant complémentaire et me renseigne un maximum à gauche à droite ^^ Votre site m’a été vraiment très utile et le sera sûrement encore… Merci

  71. Bonjour, j’ai lu récemment que les consultations en ligne de ce genre étaient amenées à exploser ces prochaines années, je crois que tu as trouve un excellent filon ici ! 🙂
    A priori rien ne devrait t’en empêcher, mais pose toujours la question à ton secrétariat social pour en être certaine 😉
    Tiens-nous au courant ! 🙂

    Raf

  72. Bonjour, je suis salariée à 3/4 temps et je voudrais arrondir mes fins de mois avec une activité complémentaire. J’ai suivi une formation en aromathérapie (titre non reconnu en Belgique)et j’aimerais savoir si je pourrais donner des consultations en ligne et sous quelles conditions ?
    Merci d’avance pour votre réponse 🙂

  73. Merci pour tes renseignements, je me suis renseigné de mon côté. Oui j’irai voir un comptable avant de commencer mon activité. Donc je me suis déjà renseigné en moyenne 75 euros tous les 3 mois.
    J’ai trouvé aussi un site sur le calcul des cotisations sociales, si çà peut aider quelqu’un:
    http://www.zenito.be/fr/calculer-cotisations-sociales
    Et encore une fois un grand merci pour tes renseignements.

  74. bonjour,
    si vous vous donnez la peine de lire l’article et les commentaires au-dessus du champs: laisser un commentaire… vous m’éviterez de tout ré-écrire 😉
    si vous avez une question précise, n’hésitez pas !
    bonne chance à votre mari !

  75. Bonjour Christophe,

    En effet, ce site est assez bien référencé sur ces mots-clés, mais ne vous méprenez pas, je ne suis pas un spécialiste en droit social, fiscalité, compta ou autre…
    Je suis simplement un indépendant complémentaire qui essaie de faire profiter les autres personnes motivées à se lancer dans une activité complémentaire pour améliorer un peu leurs revenus.

    Une activité d’indépendant complémentaire ne peut être exercée que si tu travailles au moins 50% pour ton activité principale. Donc selon moi ton 4/5 n’est pas un souci du tout.
    1) attention que pour la TVA, tu n’es pas obligé d’être assujetti… tu peux très bien travailler au forfait si c’est plus rentable pour toi (à voir avec un comptable pro), mais dans ce cas tu n’es pas remboursé de ta tva lors de tes achats évidemment.
    mais sinon bien sûr, tu peux acheter dans le monde entier. TVA intracommunautaire et tu ne la paies même pas alors, dès l’achat (à condition de bien remplir ton numéro de TVA)
    et je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas utiliser ton matériel d’occasion bien entendu…

    2)tu peux déduire tous les frais inhérent à tes outils de travail au pro-rata de ton utilisation professionnelle de ceux-ci, tout simplement.

    3)ceci dépend toujours de ton statut par rapport à la TVA (asujetti, au forfait). Mais sinon bien entendu oui, c’est toujours pareil quel que soit le bien que tu achètes. Après pour le déduire dans ta compta, certains sont des investissements à faire sur plusieurs années, d’autres sont de simples frais.
    4)pour tes autres questions, je te conseille de t’orienter vers un comptable, je ne veux pas te raconter n’importe quoi et encore une fois, ce n’est pas mon métier 😉

    bon courage dans ta nouvelle entreprise !

  76. Bonjour,
    Tu ne dis pas de quelle activité professionnelle il s’agit… je te conseille de te renseigner auprès de ton guichet entreprise.

  77. Bonjour Franck,

    J’ai trouvé sur le site du SPF Sécurité sociale (http://socialsecurity.fgov.be) les personnes qui peuvent avoir le diplôme de gestion, il s’agit de :
    le chef d’entreprise,
    – son conjoint,
    – son cohabitant légal,
    – son partenaire avec lequel il cohabite depuis au moins 6 mois,
    – le chef d’établissement, c’est-à-dire la personne qui assume la
    gestion journalière d’un établissement sans être engagée dans les
    liens d’un contrat de travail ou d’emploi. Cette personne est
    assimilée à un chef d’entreprise,
    – l’organe de la société ou le préposé engagé à cet effet,
    – l’aidant indépendant ou salarié engagé à cet effet.

    donc à priori, ça devrait coller, mais encore une fois pour être certain, je te conseille de poser la question à ton secrétariat social au moment de ton enregistrement.

    bonne chance à toi ! 🙂

  78. bonjour j ai besoin de quelque information svp mon mari veux faire independant complementair (les marcher acheter la marchandaise et les revendre dans les marcher journalier comme celle du mercredi chaussee d envers ou bien abatoir…….(vendeur des legume et fruits expl) .
    svp c est quoi les demarches qu il faut faire….et merci

  79. Bonjour, j’aimerai me lancer dans une activité indépendante complémentaire, je me renseigne via le net et je suis tombé sur votre lien. En tout cas belle initiative, ce site est merveilleux et un grand merci pour toutes ces infos.
    En ce moment je travaille à temps pleins, mais j’ai pris un 4/5 parental. Je ne pense pas que ceci porte problème pour me lancer ?

    Bien sur il est difficile de se lancer, et il y a aussi un peu la peur car certains points me font encore réfléchir. Je suis de nature à prendre toutes les précautions et informations avant de me lancer dans n’importe qu’elle projet.

    En réalité j’ai une passion que je preste parfois pour la famille et amis. Mais beaucoup de gens me demandent mes coordonnées pour aller faire ma passion chez eux en public, mais je refuse car je ne peux pas travailler et risquer d’avoir un contrôle.

    Si je me lance voici mes quelques questions que je me pose encore.
    1) Je vais devoir acheter du matériel, bien sur en ce moment là les contributions me rembourseront la TVA de 21% de mes factures.

    – Puis-je commander mon matériel par exemple sur un site internet en France ou en Allemagne ?

    – J’ai déjà un peu de matériel d’occasion puis-je le prendre avec moi pour mes prestations ?

    2) Au début je prendrai ma voiture personnelle pour mes déplacements

    – Je peux déduire le carburant, les entretiens, les pneus, assurance, taxe….. ?

    – Si par après je prends un 2ème véhicule pour mes prestations, je peux déduire aussi la facture de l’achat ?
    3) Par rapport à la publicité
    – J’aimerai faire un site web, des cartes, une pub sur ma voiture, et aussi des t-shirts. La aussi les contributions me remboursent les 21% sur mes factures ? Peut-être plus ?

    4) Maintenant les contributions ?

    – Si je fais une prestation avec une facture par exemple de 200 euros tva comprise, je dois déclarer 200 euros sur ma fiche des impôts en plus dans mes traitements et salaires ?

    – A quoi servent exactement les cotisations que je verse dans une caisse d’assurance sociale, c’est comme si je faisais une réserve pour payer moins d’impôts. Cet argent que je verse sera retiré de mes impôts ?

    – Ici j’ai fais une simulation et j’ai ajouté 5000 euros en plus sur ma fiche d’impôt dans la rubrique traitements et salaires. Avec les 5000 euros, j’ai une différence bien sur et je dois payer 2420 en plus.

    – Si mon activité ne fonctionne pas, la 1ère année on me rembourse mes cotisations. Si j’arrête par exemple la 2ème année. Que ce passe-t-il?

    Je vous remercie d’avance pour vos réponses et explications, au plaisir de vous relire.

  80. bonjour,
    je suis employé a temps plein et mon employeur voudrais que je puisse faire des heures supplémentaire en tant que indépendants complémentaire, puis-je être indépendant complémentaire sans gestion ?

  81. Bonjour Raf,

    J’aimerai me lancer comme électricien à titre complémentaire, je travail déjà comme électricien dans une entreprise .
    Mon problème c’est le diplôme de gestion que je n’ais pas ,puis je utiliser le diplôme de ma femme pour me lancer?

    Merci d’avance

    .

  82. Bonjour Alexis,

    Merci pour tes compliments et je suis content que mon site puisse être utile aux personnes qui envisagent de se lancer comme moi indépendant complémentaire.

    Pour répondre en bref à tes questions :

    1/ bien sûr… et il est d’ailleurs courant que les indépendants complémentaires qui se lancent soient dans le rouge au moins la 1ère année de leur activité. Il est évident que tu vas investir peut-être à perte au début. Et que cet argent peut venir de ton compte privé. Tu as des fonds propres que tu investiras. Et dans ta compta ils seront répertoriés également.

    2/ je t’ai retrouvé l’article légal concernant l’amortissement d’investissements :

    Arrêté ministériel n° 1, du 2 septembre 1980, relatif aux déductions pour l’application de la taxe sur la valeur ajoutée
    AM 1/Art.1
    Pour l’application des articles 12, § 1er , et 48, § 2, du Code , ne sont pas des biens d’investissement: 1° le petit matériel, le petit outillage et les fournitures de bureau, lorsque leur prix ou, à défaut de prix, leur valeur normale, par unité commerciale usuelle, n’atteint pas 250 EUR ;

    Ensuite il faut l’amortir sur le temps qu’il te servira… donc 3 ans pour un gsm ça me semble déjà beaucoup, mais c’est envisageable bien entendu.

    3/ tu peux déduire tous les frais liés à ta voiture à concurrence du pourcentage d’utilisation que tu en fais pour ton activité d’indépendant complémentaire. Pour l’essence garde bien tous tes tickets dans ce cas, ou plus simple, tu commandes une carte essence DATS24 et ils t’envoient tous les mois une vraie facture dont tu pourras également déduire la TVA

    De toute façon, je te conseillerais d’aller voir un comptable, au moins pour bien te lancer dans ton activité et ne pas avoir de mauvaise surprise qques années plus tard lorsque tes cotisations sociales auront peut-être beaucoup augmenté à cause de tes bénéfices réalisés 3 ans auparavant…

    Bonne journée et bon commencement à toi ! 🙂
    raf

  83. Bonjour Raf,
    merci pour ce site qui est bien fait et qui explique paq mal de choses en très peu de temps, si j’étais tombé dessus avant, je n’aurais pas perdu autant de temps derrière mon pc lol.
    Moi je me suis lancé en indépendant complémentaire mais il y a certaine choses que je ne sais pas et peut être que tu le sais donc voici mes questions:

    1/ Pour l’instant je n’ai pas encore facturé car je viens de commencer mais je dois acheter du matériels, payer les charges social (partenat), et faire quelques achats pour me lancer mais sans argent sur le compte pro, je suis pieds et mains lié, puis-je allé sur mon compte personnel pour l’instant????

    2/ J’aimerai egalement acheter un gsm (le moins chère possible, c’est juste pour avoir deux gsm pour pouvoir séparer ma vie privé et pro) et prendre un abonnement téléphonique, je supppose que je peux déduire cela pour le dernier trimestre soit au plus tard le 20/01/2014 mais j’aimerais savoir sur combien d’année on déduit un gsm, ou un pc ou autres outils indispensables au bon fonctionnement de ma mini entreprise.

    3/ Ma voiture me sers pour mon privé mais egalement pour mon professionnel, puis je déduire une partie?? (essence,assurance, crédit)??

    Merci pour votre aide et si dans le future je me décide d’avoir un site internet, vous serez le premier avertis.

    Bonne journée

    Alexis Clean

  84. Bonjour David,

    Bonne question qui dépasse mes compétences désolé. Contacte un comptable il pourra très certainement te donner des conseils pour être moins taxé sur ces incentives.

    A bientôt !

    Raphaël

  85. Bonjour Raf, tout d’abord merci pour ton site plein d’infos 😉
    Je suis délégué commercial dans le secteur de l’automobile et je bénéficie chaque année de chèques(incentives) pour des montants tout de même important. Seulement une fois déclaré dans les contributions, je perds environ 60% de ces montants. J’ai cru comprendre qu’il pourrait être intéressant de m’inscrire en tant qu’indépendant complémentaire car cela pourrait m’éviter d’être autant taxé sur ces avantages…es-tu au courant et pourrais-tu m’expliquer ce qu’il y faut faire et qu’elles en sont les avantages?
    Merci d’avance !

  86. Bonjour Debora,
    Alors par rapport à des conseils précis concernant le métier de wedding planner, je ne connais pas du tout cette branche 😉
    par contre, comme d’hab, je te conseillerais déjà de suivre peut-être une sorte d’écolage… je ne sais pas s’il existe des formations ou si tu peux peut-être accompagner qqun dont ce serait déjà le métier… mais ça te permettrait de découvrir toutes les ficelles et d’acquérir un peu d’expérience avant de te lancer.
    En même temps, il va falloir te faire connaître, donc déjà, avoir ton site web pour présenter et “officialiser” ton activité (même une page, mais une présence quoi). Et ensuite il te faudra aller sur tous les forums, blogs, sites consacrés au mariage pour y déposer un lien vers ton site et ainsi te donner plus de chances d’être retrouvée.
    Un truc qui fonctionne assez bien: les petites annonces sur Quefaire.be ou encore ebay.be, c’est très bien référencé par google et ça te permet d’arriver plus haut dans les résultats de recherche google.
    On a aussi les possibilités de publicités adwords via google… mais je crois qu’il est un peu tôt pour en parler et c’est tout de même assez particulier à mettre en place…
    Sinon comme d’habitude, prends aussi tes renseignements auprès d’une caisse d’assurance sociale…
    Bonne chance à toi dans ta nouvelle activité.
    Eclate-toi surtout ! 🙂

  87. Bonjour
    Génial ton site
    J’aimerais me lancer comme “Wedding Planner” en complémentaire. J’ai un mi-temps comme Surveillante Educatrice dans une école.
    J’aurais aimé avoir des conseils, infos, etc
    Merci par avance

  88. Bonjour Raf,
    Je te réponds tardivement (avril) mais je ne me suis pas encore lancée :/
    J’ai commencé à faire quelques shootings pour des copains mais rien de plus pour le moment.
    Je viens de débuter une formation de phographe par correspondance afin d’améliorer ma technique 🙂
    Y a-t-il moyen que je te contacte en privé ? J’aurai quelques questions à te poser mais je préfère ne pas le faire en public …
    D’avance merci
    Bonne fin de journée à toi

  89. Bonjour Dylan,

    Je te conseille de t’adresser à une caisse d’assurance sociale, tu devras de toute façon t’y inscrire et ils vont t’expliquer toutes les étapes à suivre. A priori c’est déjà dans l’article ci-dessus, mais je ne suis pas sûr que tu ais tout lu… et je peux pas tout te réexpliquer dans un commentaire… 😉
    Bonne chance dans ta nouvelle activité !

  90. bonsoir raf , très bon site super interesant , je suis maçon et je voudrais ouvrir ma boite en temps complementaire
    j aimerais savoir tout simplement comment ouvire mon entreprise en temps complementaire , comment l’ouvrir,quoi je devais payer en taxe , est comment calculer mes revenue , merci beaucoups de me repondre

  91. Salut Justin,

    Merci beaucoup pour ton appréciation, ça fait toujours plaisir 🙂

    Sinon… j’ai lu sur cette adresse (SPF Economie) qu’il fallait tout de même avoir sa gestion ainsi qu’une spécialité reconnue dans le secteur du bâtiment pour pouvoir s’établir en tant qu’indépendant dans le bâtiment (accès à la profession vérifié par les guichets d’entreprise).
    Vérifie donc bien ça.
    Après j’imagine que ton centre de formation devrait te renseigner plus précisément, c’est leur job je crois 😉

    Sinon quant à la spécialité porteuse à choisir dans le secteur, j’en suis honnêtement trop loin que pour pouvoir te renseigner de façon valable, mais à priori, je vois tellement de personnes isoler leur maison, jouer avec les panneaux solaires (en diminution tout de même vu les baisses de subsides dans le secteur), que je me dis que se spécialiser dans le bâtiment avec une vision sur le développement durable doit être la chose à faire en ce moment.
    Mais en même temps, à prendre avec des pincettes, je suis pas pro là dedans 😉

    Quant au fait de te lancer directement seul ou d’abord de faire ton écolage chez un patron, honnêtement pour ne pas te mettre la pression inutilement et te faire de l’expérience avec une marge d’erreur, je te conseillerais de travailler d’abord pour un patron afin de gagner toute l’expérience nécessaire pour te lancer sans encombre dans ta propre entreprise. Ne jamais sous-estimer le temps nécessaire à la maîtrise de sa spécialité… et un patron avec des années d’expérience dans le secteur restera toujours selon moi le meilleur apprentissage.

    Je te souhaite en tout cas beaucoup de succès dans ton orientation professionnelle !
    Faire ce que tu aimes, c’est toujours le mieux pour donner envie de se lever le matin 😉

  92. Bonjour.
    Ton site est super! Merci!
    J’aimerais me lancer comme independant, pour cela je veux prendre des cours du soir pour apprendre un métier dans le batiment. J’ai encore quelques hésitations concernant le métier. J’ai peur de prendre un qui n’a pas beaucoup d’avenir. Aurais-tu une liste, un site ou je pourrais savoir quel métier sont intéressant?
    Lorsque j’ai fini mais cours du soir je peux me mettre independant directement ou je dois d’abord travailler pour un patron et me faire de l’expérience?
    Merci beaucoup!

  93. Bonjour Fafa,

    Merci beaucoup ! 🙂

    Je comprends que mettre en garantie environs 10.000€ ça puisse te faire peur… et que ça ne soit pas toujours possible.
    Par contre je connais quelqu’un qui bosse dans le même milieu que toi et qui fait ça de chez elle avec pas mal de succès et sans avoir du investir autant. Je pourrais te mettre en relation si tu le désires, qui sait?
    Sinon j’imagine que pour l’agence ce serait tout bénéfice en effet de t’engager en tant que freelance. Moins de taxes ONSS à payer pour eux…
    Et de ton côté tu pourrais déduire des frais, ce que tu ne peux pas faire à présent. Et puis tu ne serais plus liée exclusivement à cette agence de voyage, tu pourrais élargir ton univers commercial.
    Mais du coup, tu n’as plus aucune garantie chez eux, plus de contrat qui te lie pour une durée (in)déterminée, c’est évidemment le revers de la médaille… mais comme dit l’autre, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire 😉
    C’est vraiment un choix à faire en tout connaissance de cause, je te suggère de te renseigner auprès d’un comptable pour bien réaliser tous les tenants et aboutissants de ton projet.
    En tous les cas, si tu as besoin de te faire connaître, n’hésite pas à me contacter pour qu’on parle de ta présence sur le net 😉

  94. Bonjour Raf,

    Ton site est merveilleux.

    Je travaille dans une agence de voyages. j’aimerais me mettre en tant qu’indépendante complémentaire et vendre des voyages à mon propre compte via l’agence ou je travaille actuellement. En gros, je veux collaborer avec eux, leur proposer mes services tout en touchant une part des bénéfices que je gagne sur les ventes. Je voudrais me fournir chez eux et les vendre à mes clients. Je pense que mon employeur serait d’accord vu que je lui couterai moins et que si il n’y a pas de ventes, il y’ a que moi qui y perd.
    pourquoi je ne peux me lancer seul? parce que il faut prendre une licence et mettre une garantie d’une dizaine de milliers d’euro. Quel est ton avis?

    Mon idée est que l’agence me crée une branche rien que pour moi mais que je reste pas employeur mais indépendante

    Merci d’avance

    FAFA

  95. Bonjour Raph,

    avec du retard, merci beaucoup pour la réponse!
    Après renseignements il semble effectivement que le plus avantageux pour moi pour la TVA soit le régime de la franchise de la taxe, en tous cas dans un premier temps.
    De plus, après quelques recherches complémentaires, voici les étapes indispensables que j’ai trouvées:
    1) Ouverture d’un compte à vue professionnel –> est-ce vraiment une obligation? Il semblerait que oui…
    2) Inscription à la BCE (banque-carrefour de entreprises) –> celle-ci fournit un numéro d’entreprise. L’inscription coûte environ 80€ ainsi que la modification ou la désinscription –> cela signifie-t-il que si on déménage il faut repayer 80€? Dans ce cas, est-il possible d’inscrire la société sous une adresse qui n’est pas la nôtre? (celle d’un parent par ex)
    3) Inscription à la TVA par le formulaire 604A –> 3 régimes possible, dans mon cas l’idéal serait celui de la franchise
    4) 4) Affiliation à une caisse d’assurance sociale –> environ 75€/3 mois
    5) Avertir la mutuelle

    Voilà, tout cela est-ce correct? Il y a encore du travail 🙂

  96. Merci pour cette réponse très rapide 🙂

    en tant que futur indépendant complémentaire, j’ai essayé de rassembler les différentes étapes de l’IPP. est-ce juste selon toi stp ? merci 🙂

    1) Calculer son CA hors TVA (= les prestations de services ; le résultat brut imposable de l’entreprise)
    2) Je retire les cotisations sociales (22 %)
    3) Je déduis les frais réels :
    – carburant + entretiens voiture + assurance(s) auto (au prorata) + amortissement (quotité calculée selon le nombre de km parcourus) + 0,15 €/km du domicile au lieu de travail
    – assurances (style RC pro)
    – connexion internet (au prorata)
    – matériel informatique (amortissement)
    – une pièce bureau : prêt hypothécaire, assurance incendie, électricité, chauffage (quotité calculée selon les m²/surface habitable totale)
    – abonnement GSM (au prorata)
    – envois postaux
    – facture du guichet d’entreprise + le coût de la création du compte à vue spécifique
    – cadeaux d’affaires
    – cotisation IPI ???
    – service d’un comptable ???
    – mutuelle pour indépendant ???

    4) j’arrive à mon revenu net imposable + 8 % des centimes additionnels du net imposable => Je retire les (éventuels) versements anticipés

    5) calcul de l’impôt par tranches (avec une quotité exemptée minimale)
    6) voir ce qu’il me reste en net

  97. Bonjour Chris,

    Merci 🙂

    1) Sans être comptable, avec mes faibles connaissances dans le domaine, apparemment on peut déduire des frais de chauffage, même d’assurance et de crédit hypothécaire à raison du pourcentage calculé surface bureau/surface totale domicile.

    2) concernant le carburant là je ne suis pas encore habitué car je n’ai même pas encore déduit de frais de voiture sur mon activité complémentaire (mais ça va commencer dans moins d’un mois). Je pourrai t’en dire plus à ce moment, mais en gros d’après ce que j’ai compris, c’est max déductible à 50% si tu peux prouver que tu fais 50% de trajets professionnels par rapport au kilométrage annuel total de ton véhicule.
    Pour l’essence donc j’imagine 50% max aussi (mais aussi de la TVA sur l’essence par contre).

    3) à voir avec ton comptable, mais j’imagine bien que oui! 🙂

    Bon lancement à toi ! 🙂

  98. Bonsoir Raf,

    Bravo pour le site !

    Je suis prof et je souhaiterais devenir indépendant complémentaire dans l’immobilier l’année prochaine (quand je serai agréé IPI).

    J’aurais qq questions à te poser si tu veux bien y répondre :
    1) Peut-on déduire certains frais liés à un bureau dans son habitation ; à quel pro-rata environ ?
    2) Au niveau du carburant, déductible à hauteur de 75 %, le fisc est-il très regardant au niveau des preuves car j’ai lu qu’on avait pas besoin de souches en la matière ?
    3) Je dois acheter une voiture : est-il plus intéressant d’attendre de devenir indépendant complémentaire avant de l’acheter, histoire de déduire certains frais ?

    Un grand merci 🙂

  99. Bonjour Raf,

    Mille merci pour ta réponse et tous les trucs et astuces. Et oui, j’en meurs d’envie.. Mais le conjoncture actuelle ne me rassure pas…

    Je suis enfin décidée ; je démarre ma formation intensive en novembre prochain, que je couplerai avec mes acquis professionnels (psychosocial).
    En gros, cela consistera au bien-être pur et simple du bébé, ainsi qu’à l’instruction de la famille en la compréhension du bébé, au travail de la relation, et à la prise en charge des bébés qui ont connu un démarrage compliqué,… J’ai des idées plein la tête pour ce projet. Et, j’ai bien envie de démarrer mes premiers mois bénévolement. Avis donc aux amateurs, et à toi Raf, si tu as un enfant ou un proche en bas âge ;).

    Je reviendrai d’ici quelques mois pour t’en dire davantage!

    MERCI !

    Marie

  100. Bonjour Marie,

    Je comprends tout à fait tes interrogations quant au succès éventuel de cette nouvelle activité.
    Je crois que si tu le sens, tu dois te lancer. Pour plusieurs raisons :

    • – tu ne risques rien au niveau financier, vu que tu as toujours ton temps plein
    • – j’imagine que c’est quelque chose que tu dois aimer, donc tu ne pourras avoir que du plaisir à exercer cette activité, même très sporadiquement
    • – tu sous-estimes certainement le potentiel de ton idée. C’est souvent le cas.
    • – les gens qui s’efforcent de donner le meilleur d’eux-mêmes dans leur activité sont toujours recommandés par bouche-à-oreille
    • – … et j’en passe…

    Pourquoi ne pas te lancer en faisant un peu de publicité à gauche à droite, en te créant un site vers lequel tu expliques ta démarche et voir pendant quelques mois les retours que ça donne ?
    Ensuite, il sera toujours temps d’effectuer les démarches officielles pour avoir ton numéro de TVA et payer tes cotisations sociales (elles sont de toute façon vraiment minimes au début, un forfait d’environs 300€/an je pense). Tu pourras de toute façon déclarer sur ta feuille d’impôts tes revenus perçus avant l’obtention de ton statut officiel, tu est donc tout à fait dans la légalité.
    Je crois que le plus important c’est de te faire plaisir en relevant ce nouveau défi. Je sens que tu brûles de te lancer alors pourquoi attendre plus longtemps ?
    Le statut d’indépendant complémentaire en Belgique est la solution idéale pour exercer dans un cadre officiel une activité rémunérée en dehors de ses heures de travail.
    Fonce et tiens-nous au courant ! 🙂

  101. Bonjour,

    Quelle chouette site, où l’on trouve et découvre des infos intéressantes…

    Je voudrais vous expliquer un peu mon projet (que je réfléchis, encore et encore, depuis des mois, des années…).
    Je travaille à temps plein dans le secteur non marchand, depuis quelques années. J’aimerai, en plus de ce boulot, démarrer une activité d’instructeur en massage bébé. J’effectuerai cette activité à mon domicile, principalement, et au domicile des familles demandeuses.
    Concrètement, je ne sais pas si cette activité sera rentable financièrement, compte-tenu de mon temps plein salarié. Tout dépend également des demandes et prestations que j’effectuerai… J’imagine que les “débuts” de carrière ne sont simples pour aucun indépendant complémentaire, surtout dans ce type de domaine. Faut-il, dès lors, se lancer dans cette voie-là, sachant que je suis très frileuse face aux risques (financiers, personnels….).
    Faut-il investir un petit pécule pour démarrer ce type d’activité ? Quels “risques” puis-je encourir, si cette activité ne fonctionne pas ?

    Voilà toutes ces questions qui me trottent, trottent et retrottent ..

    Je vous remercie déjà beaucoup de votre éclairage qui pourra m’être très utile 🙂 ..

    Marie

  102. Bonjour,

    Cette question dépasse de loin mes compétences, je n’ai aucune idée des revenus que vous pouvez réaliser en dehors de votre pension ainsi que de leur conséquence sur votre fiscalité. A priori vous avez toujours le “droit” de réaliser environs 2000€ environs par an sans qu’ils soient imposés, mais je ne pourrais pas vous en dire plus malheureusement.
    en tout cas vous vendez bien quelque chose, même s’il ne s’agit que de “conseils” par téléphone, il s’agit d’un service que les gens paient, donc vous vendez bien un service, même s’il est dématérialisé.
    bien à vous
    raphaël
    p.s.:concernant vos dons de voyance, quel sera mon avenir professionnel ? 😉

  103. buyens francine

    BONJOUR,
    j’ai une pension de survie, je voudrais ouvrir une ligne de voyance par telephone, cela aura t il une repercution sur ma pension?je suis veuve depuis 1982,j’ai plus de 65 ans, mais un petit plus dans un domaine que je connais bien , serait le bienvenu, pas de registre de commerce , puisque je ne vends rien .faut il un no de tva , je vous remercie de me conseiller

  104. Bonjour Andreya,
    Le statut de la micro entreprise n’existe pas en Belgique.
    Et je n’ai aucune connaissance spécifique concernant la formation nécessaire pour devenir coiffeuse indépendante, s’il y a un accès à la profession,…
    Mais je suis certain qu’avec une petite recherche google… bon courage à toi!
    raf

  105. Bonjour Lu,

    Merci beaucoup, j’espère en effet que les quelques conseils que je peux donner par ici seront utiles à d’autres 🙂

    tout à fait. Lorsque tu auras effectué ces 2 actions, tu paieras tes cotisations sociales tous les 3 mois et tu auras de fait un numéro d’entreprise (numéro de TVA donné par la commune). Pour devenir indépendante complémentaire en tout cas, c’est tout.
    Mais tu parles d’une création d’entreprise ? Tu veux dire peut-être de société ? Là c’est autre chose et l’aide d’un comptable ne sera certainement pas superflue.
    Tu peux en tout cas choisir un nom d’activité différent de ton nom propre lorsque tu enregistres ton activité ainsi que sa (ou ses) raisons sociales à ta commune.
    Alors par rapport à ta question sur la TVA, je te conseille très vivement de te faire aider par un comptable dont c’est le métier 😉
    Mais en gros ton calcul est juste, tu auras payé donc ton article 100€ TVAC, donc lors de ta déclaration trimestrielle à la TVA, la TVA t’es redevable de 21€ car tu as pu tout déduire vu que c’est de la matière première (pour d’autres articles, c’est en proportion avec ton utilisation professionnelle par exemple 15% de l’électricité, du gaz, du crédit hypotécaire et du précompte immobilier de ton bien que tu utilises en partie pour ton activité complémentaire).
    Et lorsque tu réalises une vente de 165€ htva, tu devras donc payer là-dessus 21% à la TVA, donc ton prix final est de 199.65€ TVAC.
    C’est tout simple et ça deviendra vite un automatisme, ne t’inquiète pas.
    Par contre, certaines personnes demandent à être au forfait et ne doivent donc pas soumettre de déclaration trimestrielle (ou mensuelles, selon l’activité) à la TVA.
    Demande conseil à un comptable, ce sera le plus sûr 😉
    Tiens-nous au courant de l’évolution de ton activité ! 🙂
    A bientôt !
    raf

  106. Salut. un salon de coiffure, international , m’as invite a trav chez eux mais comme independante…disent… styliste ongulzire. je doas avoir le CATP, ou just une formation? Et combien je paye pour ouvrire une micro entreptise? Merci bcp

  107. Bonjour Raf,

    d’abord félicitétions pour ce site et le temps consacré à divulguer des conseils!
    Je voudrais moi aussi me mettre indépendante complémentaire pour vendre certains articles que je couds par internet ainsi que par vente privée mais je me pose quelques questions.
    Si j’ai bien compris, je dois m’inscrire à une caisse d’assurance sociale et ensuite à la commune où je recevrai un numéro de TVA? Y a-t-il d’autres démarches? Pas de création d’entreprise nécessaire? Pour déposer le “nom” choisi pour “l’entreprise” par exemple, c’est à la commune?
    Question aussi sur la TVA: en gros j’aurais un numéro, donc je serais remboursée de la TVA des fournitures (tissus, etc) mais je devrai payer la TVA donc 21% de ce que je vends chaque trimestre
    Par exemple sur une pièce qui me coûterait 100€ de fournitures et que je renvendrais 200€ je serais remboursée de 21€ (TVA fournitures) mais devrait payer 42€ (TVA sur l’article vendu??). A quel moment? au moment de la déclaration fiscale?
    C’est le flouuuu 🙂

    Merci!

  108. Merci beaucoup pour ces conseils judicieux.
    Vous me dites que fiscalement je devrais en effet régulariser cette situation si les gains dépassent 2000 ou 2500€/an. Je suis encore loin du compte, 60€ en caisse pour le moment !!!
    Mais le fait que je sois au chômage, cela ne risque pas de m’occasionner des problèmes?
    Je prends tout de même note de la SMART dont je connais le fonctionnement et leur demander conseils, je ne veux prendre aucun risque.
    En tous cas un grand merci, votre site est très explicite et je le garde bien au chaud dans mes favoris.
    Cordialement
    Domi.

  109. Bonjour Didine,
    Oh! Une collègue 😉

    Oui c’est obligatoire…
    En effet, tu dois prouver des connaissances de gestion de base pour l’exercice d’une activité d’indépendant.
    C’est assez logique vu que tu devras être à même de composer ta petite comptabilité même si l’aide d’un comptable pro est plus que conseillée 😉

    Certains ont automatiquement leur gestion de base, suite à des études secondaires techniques ou professionnelles, d’autres via leurs études supérieures/universitaires, c’est finalement la filière “classique” qui est peut-être moins avantagée. Des amis à moi ont obtenu le diplôme en un an de cours du soir à l’.
    Je ne connais pas l’offre des cours en gestion de base disponible via le web, ni si elles sont reconnues.
    Une fois que tu auras éventuellement trouvé ton cours en ligne, pense bien à vérifier via le SPF Economie (lien vers contact) si elle sera bien reconnue et prise en compte pour ta future activité d’indépendante 😉
    Je pense qu’un secrétariat social pour indépendant pourrait éventuellement t’aider dans ta rechercher de cours en ligne, n’hésite pas à les contacter également !
    Bonne chance et beaucoup de succès pour tes futurs clichés !
    Je garde en tout cas ton contact, j’ai assez souvent besoin de clichés de qualité pour la création de sites pour des clients. N’hésite pas à envoyer via ici un lien vers ton book en ligne (… et si ça n’existe pas encore, je pourrais sans aucun doute t’aider à ce sujet 😉 ).

  110. Bonjour Domi,

    Le statut d’indépendant complémentaire est un statut “complémentaire” à une activité principale rémunérée. Le chômage ne peut évidemment pas être considéré comme tel.
    Fiscalement vous devriez en effet régulariser cette situation si les gains dépassent 2000 ou 2500€/an (forfait en-dessous duquel le FISC ferme les yeux, c’est légal). Mais je pense que vous devriez donc vous diriger vers un statut d’indépendant (mais attention aux frais des cotisations sociales…) ou encore vous affilier à la SMART qui gère toute votre facturation et retient directement les taxes et impôts nécessaires.
    Bonne continuation dans votre activité !

  111. Bonjour,
    Je suis actuellement fonctionnaire. Je désire m’installer comme photographe en indépendante complémentaire pour commencer.
    Je me suis renseignée et on m’a dit que je devais absolument avoir une gestion.
    Est-il vraiment obligatoire ? Si oui, existe-t-il un cours de gestion valable que l’on peut suivre par correspondance ?
    D’avance merci pour la réponse.

  112. Bonjour,

    Je pratique un hobby que j’aimerais transformer en activité professionnelle lucrative, ais-je le droit sachant que je suis inscrite au chômage depuis décembre 2007 et que je perçois des indemnités mensuelles.
    Je suis administratrice d’un site internet (plateforme de blogs) qui consiste à générer des revenus dérisoires en offrant des services payants.
    Pensez-vous que ce soit la meilleure façon pour moi de légaliser ma petite “entreprise” afin de ne rencontrer aucun problème d’ordre fiscal. Sinon, avez-vous quelque chose de plus simple à me proposer?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Cordialement.
    Domi.

  113. Bonjour,

    Peux-on utiliser un nom pour cette “entreprise” d’activité indépendante?
    Merci

    V

  114. Bonjour Julie,

    Je crois que votre avocat est la personne la plus adéquate pour vous renseigner à ce sujet, je n’ai aucune compétence juridique et ne voudrais pas vous dire n’importe quoi. À chacun sa spécialité 😉

    Bonne journée à vous aussi et beaucoup de succès dans vos projets!

  115. Bonjour,

    Mon mari est jardinnier en tant que salarié. Il aimerait avoir un registre de commerce après journée.

    Ayant des difficultés financières, notre avocat a déposé un dossier de règlement collectif de dettes.

    Pourra-t-il avoir un registre si l’ordonnance est rendue?

    Merci

    Bonne journée

  116. Bonsoir Jay,

    Pour être honnête avec toi, je n’ai aucune certitude juridique par rapport à tes questions.
    Je crois que, dans le cadre d’une relation de confiance, tu te dois effectivement de l’en informer. C’est le plus simple et le plus honnête. Si tu lui confirmes bien que ce n’est pas dans le but de le quitter, je crois qu’il ne pourra que t’approuver dans ta démarche, si elle est honnête de ton côté.

    Personnellement, j’ai du demander une autorisation de cumul à mon employeur, mais c’est dans le public, je ne sais pas comment ça se passe dans le privé (si c’est ton cas).

    En tout cas, dis-toi bien qu’on peut effectivement toujours savoir, via l’administration des finances, entre autres, ou même la recherche publique proposée par la BCE (Banque Carrefour des Entreprises), la nature et la date de début de ton activité complémentaire.
    J’imagine maintenant qu’il y a bien une raison derrière le fait de ton “oubli”… donc à toi de voir mais je pense que le plus sûr pour toi serait de demander un avis juridique par exemple à ton secrétariat social, cela fait partie de leur rôle de t’informer de tes droits et devoirs par rapport à ton activité complémentaire, pour laquelle tu leur paies régulièrement des cotisations.
    Bonne continuation en tout cas à toi! 😉

  117. Bonsoir.

    Je pense que mon message précédent n’a pas été enregistré.

    Je suis indépendant complémentaire mais n’en ai pas informé mon employeur. Quels sont les risques encourus? Peux-tu l’apprendre via ma caisse d’assurances? Est-il absolument obligatoire de l’en informer ( au risque de lui faire croire que j’envisage à terme de le quitter, ce qui n’est pas du tout le cas)?

    Merci d’avance!
    Jay

  118. Merci Raf pour vos conseils.
    Cette passion est l’histoire de la 2ème guerre mondiale. Ces 20, 25 dernières années, j’ai guidé des particuliers, en majorité des vétérans de retour sur les champs de bataille, mais maintenant ces derniers se font rares… A l’heure actuelle, ce sont plus des tour operator ou certaines agences telle que l’US Army qui font appel à mes services, que ce soit pour des tâches de guide ou plus particulièrement pour des recherches spécifiques. C’est pourquoi le métier de guide est dans mon cas trop restrictif, celui de consultant me semblant plus approprié. Mais il est certain que tout cela me prend de plus en plus de temps et à 50 ans je me pose cette question du statut d’indépendant. Je vais dès lors sauter le pas et contacter le bureau HR, ma passion n’ayant aucun conflit d’intérêt avec mon emploi. Encore un grand merci.

  119. Bonjour,

    Le statut d’indépendant complémentaire s’obtient en complément d’une autre activité professionnelle (d’où son nom) qui vous occupe au moins 50% de votre temps de travail.
    Quant aux obligations fiscales, elles sont à peu de choses près identiques à celles d’un indépendant à titre principal.
    Concrètement les formlités administratives se résument à cela:
    Je rentre tous les trimestres électroniquement une déclaration à la TVA (via Intervat) de mes achats et vente. La TVA en faveur de l’Etat doit bien entendu être versée à ce moment là.
    Et en début d’année, il faut un récapitulatif de toutes les opérations de l’année précédente pour l’introduire dans votre déclaration d’impôts.
    Pour plus d’info, je vous conseille vivement de vous adresser à un comptable qui se fera un plaisir de vous exposer cela avec toute la précision que cela mérite.
    Cordialement

  120. Salut Bert,

    Merci beaucoup pour votre commentaire positif, tant que ma petite expérience peut profiter un peu aux autres, c’est que je ne perds pas mon temps ici 🙂
    Je suis également fonctionnaire donc n’oublie pas de faire de toute façon une demande de cumul avant même d’entammer les démarches pour devenir indépendant complémentaire.

    Ensuite il n’y a pas d’accès à la profession spécifique au métier de consultant (qui peut être axé sur tellement de domaines différents…).

    Tu trouveras ici la liste des professions qui nécessitent un accès à la profession, je ne suis pas certain de son actualité par contre : .

    Donc à priori c’est assez simple, une fois que tu auras reçu un avis positif à ta demande de cumul (acceptées en général tant que pas de conflit d’intérêt), tu pourras te renseigner auprès d’un secrétariat social pour les différentes possibilités quant à la TVA par exemple (forfaitaire ou pas). Et ensuite, c’est parti ! 🙂

    Par curiosité, quelle est cette passion ? N’hésite pas à en faire un peu de pub ici. Et tu sais bien, si tu as besoin d’un site pour la promouvoir, n’hésite pas à toquer à mon autre porte: http://milkyweb.be 😉

    Bonne journée !

  121. J’aimerais savoir s’il faut avoir le statut d’indépendant complémentaire avant de postuler comme collaborateur d’une entreprise ou une marque ou le contraire. En plus quels sont les obligations fiscales de l’indépendant complémentaire?

    Merci de m’éclairer

  122. Bonjour Raf,
    Je trouve votre website extrêmement instructif !
    Je suis fonctionnaire et je réfléchis actuellement à prendre le statut d’indépendant complémentaire en tant que consultant. J’ai une passion qui doucement prend des proportions inattendues, ayant de plus en plus de demandes de conseils et/ou de ma présence nécessaire durant les activités. Les personnes faisant appel à mes services sont, soit des particuliers, soit des agences. Pour les particuliers, ce n’est pas un problème de percevoir une rémunération, par contre pour les agences, cela devient problématique car elles veulent pouvoir déduire les frais encourus. Quels sont les critères légaux en Belgique pour obtenir le statut de consultant ?

  123. Bonjour,
    Pour autant que je sache, un statut de salarié mi-temps est tout à fait compatible avec un statut d’indépendant complémentaire.
    Mais je vous conseille toutefois de vous renseigner auprès de votre secrétariat social, peut-être existe-t-il des status plus intéressant pour vous lancer dans ce nouveau projet.
    Je vous souhaite en tout cas beaucoup de succès !

  124. Bonjour,
    Etant salarié à mi-temps dans mon activité principale. J’ai l’oppurtinité de reprendre un commerce avec un ami .
    J’y travaillerais qu’à mi temps pour commencer .
    Puis je me lancer comme indépendant complémentaire pour débuter ?
    Si oui, quel statut aurais je dans le commerce ? Sachant que mon “associé” serait indépendant complet .

    j’espere avoir été assez clair

    Merci d’avance

  125. Merci pour les renseignements, il est sur que jr n’hésiterai pas à revenir vers vous pour toutes créations web
    Neutron

  126. Bonjour Neutron,

    Vous parlez donc ici des cotisations sociales à payer à votre caisse d’Assurances Sociales pour indépendant.
    Ce sont effectivement des montants forfaitaires qui seront adaptés par la suite en fonction des montants déclarés 3 ans auparavant.
    En dehors de cela il faudra également vous enregistrer au bureau d’enregistrement de votre commune pour recevoir votre numéro d’entreprise qui vous servira pour la TVA.
    Vous faites très bien de vous adresser à un comptable professionnel, ce n’est pas ma spécialité donc je n’oserais pas m’avancer quant à ce qui est précisément déductible ou non. En tout cas, d’après mon comptable et en toute logique, on peut déduire ce qu’on utilise dans le cadre de son statut d’indépendant complémentaire, au pro-rata de son utilisation et si cela a une justification dans le cadre de l’activité complémentaire.
    si vous disposez par exemple d’un bureau séparé, vous pourrez déduire (tjs au pro-rata) une partie des frais d’électricité, de chauffage, d’assurance incendie, de loyer/crédit de votre habitation, c’est évidemment toujours intéressant ! 🙂

    Je vous souhaite bon départ dans cette nouvelle activité et que le succès soit au rendez-vous !
    N’hésitez pas à contacter nos services de création de site web, graphisme et boutiques en ligne, la meilleure adresse pour les indépendants et PME qui veulent se lancer : http://www.milkyweb.be

  127. Bonjour,

    Je crée des bijoux, j’aimerai en plus de mon travail me me mettre comme indépendante complémentaire.
    Quelles sont les démarches à suivre, et les frais que cela engendreraient
    On me parle de 67€ à payer trimestriellement si je ne dépasse pas 5000€ à déclarer, et savoir quels sont les frais que je pourrais déclarer, comme je n’aurai pas de commerce mais des ventes par démonstrations et internet, pourrais je par exemple déduire ma voiture, téléphone,internet…
    si oui y a t il un montant minimum à déclarer
    Par précaution avant de me lancer je vais prendre tous les renseignements utiles auprès d’un comptable

    Merci d’avance,

    Neutron

  128. Bonjour Lio, tu dois en effet avertir ton employeur de ton activite complémentaire. Et celle-ci doit pas interférer avec ton emploi principal.
    Succès à toi!

  129. Bonjour je voudrais m’installer comme indépendant complémentaire afin d’exercer l’activité de peintre en bâtiment qui est en réalité aussi mon activité principale. Je voulais savoir si dans ce cas la je devais prévenir mon patron?

  130. Bonjour Samantha,

    Bien sûr, vous pouvez tout à fait contracter un bail commercial en tant qu’indépendant complémentaire.
    Stricto senso un indépendant complémentaire est pareil à un indépendant complet.

    Si vous êtes assujettie à la TVA, vous pourrez également déduire 100% de TVA des frais afférent à votre lieu d’activité professionnelle que vous louerez vu que vous en ferez un usage exclusivement professionnel.

    Je vous souhaite beaucoup de succès dans votre nouvelle activité de masseuse bien-être en tant qu’indépendant complémentaire. N’hésitez pas à laisser ici l’adresse de votre salon de massage, ça le fera connaître !

  131. Bonjour,

    Je vais m’installer comme indépendante complémentaire afin d’exercer une activité de masseuse bien-être. Une coiffeuse me propose de louer une partie de son salon (une pièce à l’arrière) et de me faire un bail commercial. Est-ce possible de contracter un bail commercial quand on a le statut d’indépendante complémentaire?

    Merci pour votre réponse.

    Samantha

  132. Bonsoir,

    Le statut d’indépendant complémentaire implique que vous l’exercez en complément d’un contrat de travail qui vous occupe à + de 50% d’une activité principale. Je ne me souviens plus du %age exact, mais ce ne sera pas applicable en relation avec le chômage.
    Je vous conseille de vous rendre sur http://minfin.fgov.be pour plus d’informations sur les possibilités d’exercer des stages en entreprises ou des formations dont l’accès vous est facilité par votre statut actuel.

    Je suis sur que si vous êtes bons dans votre domaine, il y a toujours des opportunités à saisir 🙂
    N’hésitez pas à vous présenter ici, sait-on jamais… Et Pq pas ?

  133. Bonjour,
    je suis chômeur et je veux demarrer une activité complémentaire.
    comment faut il faire?

    merci

  134. Bonjour Belbazi,
    Bien sûr, c’est le but de ce statut d’indépendant complémentaire d’ailleurs, il FAUT avoir déjà un emploi principal.
    Concernant les documents, je vous invite à lire plus attentivement mon petit article 😉

  135. Bonjour Marylin,

    Désolé de te répondre un peu tard, mais je ne suis pas comptable et c’est vraiment quelque chose qu’il faut faire faire par un spécialiste.
    Je crois que tu exagères le coût d’un comptable. J’avais entendu des tarifs qui ne s’élevaient même pas à 100€ pour l’introduction d’une déclaration d’impôts, surtout si comme tu le dis ton activité complémentaire n’est pas de taille énorme, j’imagine qu’il ne doit pas y avoir des centaines de factures à traiter du coup.
    Si tu ne peux pas te permettre de te payer un comptable – qui est de toute façon déductible de tes frais- je crois qu’il faut que tu reconsidères l’intérêt de ton activité complémentaire…

  136. bonjour
    je travaille actuellement comme mecanicien de voiture dans une societè,et j aimerais savoir si je peux faire une activitè complèmentaire dans mes heures libres ou le samedi?
    est ce que c est possible ,et ou je dois aller pour avoir les documents .
    merci

  137. Bonjour,

    J’ai démarré mon activité indépendante à titre complémentaire le 1er janvier 2011.

    Je travaille pour Tupperware France et n’ai donc pas dû m’affilier à la TVA. Je suis affiliée au Groupe S.

    Pouvez-vous me dire quels sont les frais que je peux déduire sur ma déclaration d’impôts ? Je sais je m’y prends un peu tard… mais les comptables demandent tellement cher que je ne peux pas me le permettre vu le peu que je gagne dans cette activité.. ce n’est qu’un petit complément pour moi.

    Merci pour votre aide.

    Marilyn

  138. Bonjour Mina,

    J’imagine que cela dépend un peu du cadre dans lequel se feront vos cours, mais à une certaine échelle je pense qu’il vaut mieux régulariser la situation en vous adressant à un guichet d’entreprise agréé qui vous accompagnera dans les démarches d’enregistrement auprès de la Banque Carrefour des Entreprises (BCE).
    Voici la liste complète des guichets entreprises agréés sur le site du SPF Economie, P.M.E., Classes Moyennes et Energie..

    J’ai trouvé un article intéressant sur le statut d’indépendant complémentaire sur Jobat.be : Un petit extra après vos heures ? Savez-vous où vous mettez les pieds ?

  139. Bonjour,
    J’aimerais devenir prof de zumba occasionnellement en plus de mon activité principale. Pour ce faire, j’imagine que je dois devenir indépendant complémentaire pour pouvoir donner des cours?
    D’avance merci pour votre réponse.
    Bien à vous

  140. Bonjour,

    Je comprends, c’est tout à fait normal d’être un peu perdu dans les démarches au commencement de votre activité, c’était pareil pour moi à l’époque 🙂
    Donc, pour devenir indépendant complémentaire, c’est tout simple.
    Adressez-vous tout simplement à une caisse d’assurance sociale (perse je suis chez Groupe S dont le service me satisfait pleinement) et ils vous aideront à vous orienter pas à pas).
    En tout cas moi c’était tout simple, je me suis affilié au Groupe S et j’ai pris mon numéro de TVA au bureau des impôts de ma commune (c’est à ce moment que vous donnez la raison sociale de votre activité) et le tour était joué.
    Bonne chance dans votre nouveau projet !

  141. bonsoir,
    J’ai l’opportunité de travailler, comme pédicure indépendante à titre complémentaire, car je suis en crédit temps /mi-temps, pour un hôpital.
    Je dois entreprendre toutes les démarche mais je ne sais pas par où commencer.
    Pouvez vous m’éclairer.
    Merci

  142. Bonjour Monsieur,

    Je pense que c’est toujours intéressant en tout cas cela fera toujours 438€/mois brut, pour la taxation effective, je pense que vous devriez vous adresser directement à une caisse d’assurance sociale qui pourra vous aider à calculer votre rémunération nette, tout frais et taxes déduits.

    Je pense que de toute façon, si vous en ressentez l’envie et/ou le besoin, il vaut mieux faire quoi que ce soit, même si ce n’est pas des plus rentables, plutôt que de perdre son temps à se demander ce qui serait le plus intéressant à faire.

    Et à partir de votre nouvelle activité complémentaire, peut-être aurez vous d’autres idées, d’autres projets à réaliser qui vous feront encore avancer plus loin.

    En tout cas je vous souhaite bonne chance pour votre projet !

  143. Bonjour;

    J ai la possibilité de travailler dans une librairie en complémentaire pour Mr ferard
    Celui-ci me propose de travailler 40 mercredis sur l année à raison de 11h par jour payées à 15.50€/HEURE
    Voici comment je pense faire mon calcul:

    Une journée de 11heures = 11hx15.50€=170.5€ que je multiplie par 40 ce qui me fait 6820€ à celà je dois retirer des frais

    donc: 6820€
    – 276€ de cotisation
    – 780€ de frais de déplacement car j ai 190km aller/retour pour me rendre à la librairie.(sur l année cela fait 7600km)
    – 500€ de frais de l usure de l auto + entretien et pneus

    Ce qui me donne au résultat suivant : 5264€ sur l année ceci je le divise en 12 mois = 438€ par mois

    Maintenant, j aimerai savoir si c est comme cela que je dois calculer ou pas?
    Si mon activité complémentaire sera fortement taxée aux contributions.
    Je suis éducateur à temps plein 36h/sem
    Est ce intéressant pour moi vu les kilomètres?

    Je vous prie de croire, Monsieur, en mes salutations distinguées.

Et toi, qu'en penses-tu ? Une question ? Par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.