Se lancer dans le e-commerce en tant qu’indépendant complémentaire ?

  •  

Vous désirez vous lancer dans le vente en ligne ? Et ce peut-être en tant qu’indépendant complet ou en tant qu’indépendant complémentaire ? Par où commencer ? Quelle solution choisir ?

Nous essayons de vous guider pas à pas dans ce petit article qui reprend certaines références afin de ne pas réinventer l’eau chaude…

Définir son commerce

C’est la base c’est sûr mais c’est sans doute le plus important : bien définir son champ d’action, son objectif à long terme pour vous permettre de poser les bases et d’atteindre votre but.

  • Qu’allez-vous vendre ?
  • Quelle seront les valeurs de votre entreprise ?
  • Quelle est la promesse de vente que vous faites ?
  • Qu’est-ce qui vous rendrait unique par rapport à la concurrence ?
  • Avez-vous sondé le marché par une enquête ?
  • Avez-vous comparé ce qui se fait dans le même secteur pour pouvoir faire mieux ?

Ce n’est qu’en ayant un business model solide et une vue claire sur le marché que vous pourrez vous démarquer et avec un peu de chance toujours, percer un jour.

A noter que certaines solutions de e-commerce permettent maintenant la technique du “dropshipping“. Kezako ? Il s’agit de la possibilité de vendre des objets que vous n’avez pas en stock, en les proposant sur votre boutique en ligne en les reprenant à partir d’autres boutiques en ligne (du genre Aliexpress). Si ça peut être pratique, il faut toutefois vous méfier… proposer des biens sur votre boutique en ligne vous oblige à en garantir la qualité et à défaut, le remboursement en cas de problème.

Un conseil : vendez ce en quoi vous croyez. Non seulement votre argumentaire de vente n’en sera que plus pertinent et convaincant mais encore vous aurez plus de confiance dans la qualité des bien que vous aurez vous mêmes choisi.

Trouver une solution de vente en ligne

Une fois votre projet bien défini, vous allez devoir assez logiquement mettre en place une plate-forme de vente en ligne. De nombreuses possibilités existent et vous permettent de vous lancer plus ou moins rapidement dans l’action. Vous devrez faire un choix selon vos compétences en développement web et votre habilité à prendre en main des nouvelles applications informatiques. Certaines solutions, gratuites à la base (en open source) nécessitent pas mal de connaissances et de temps avant de pouvoir être mises en production.

Différents aspects demandent d’être habitué à ce type de mise en ligne, tels que la connexion avec une passerelle de paiement, l’intégration automatique des frais de livraison via l’un ou l’autre prestataire…

C’est pourquoi, à défaut de pouvoir réaliser vous-mêmes la configuration, vous devrez vous faire assister d’une free lance ou d’une agence web qui développera pour vous, sur mesure, la boutique en ligne de vos rêves.

D’autres solutions se basent sur un abonnement dont vous devrez vous acquitter pour pouvoir utiliser une solution clé sur porte. ainsi que d’un pourcentage prélevé sur toutes vos transactions (en supplément du pourcentage prélevé par la passerelle de paiement, souvent dans les 1,5 – 2%).

Comparatif 20 solutions ecommerce

Je vous propose de consulter un comparatif très complet que j’ai trouvé sur ce site référence et qui présente avec leurs avantages et désavantages 20 types de solutions vous permettant de vous lancer dans le e-commerce.

Des solutions open source telles que Prestashop, WooCommerce, Magento, Drupal Commerce aux solutions clés sur porte telles que Shopify, WiziShop, la majorité des solution e-commerce du moment y sont répertoriées et analysées. Certaines plate-formes intègrent dès le lancement les connexions nécessaires avec l’une ou l’autre passerelle de paiement en ligne, un calcul automatique du tarif de livraison selon le prestataire choisi, un système de mailing avec par exemple une procédure automatique de rappel au client de son panier rempli mais pas finalisé…

https://www.codeur.com/comparatifs/solutions/e-commerce/

La solution parfaite n’existe pas, lancez-vous et apprenez de vos erreurs !

Un conseil avant de vous lancer, commencez petit mais commencez quelque part ! En effet aucune solution ne sera parfaite dès le départ. De part la complexité (mais souvent la puissance liée) de certaines à mettre en place et devant les limitations imposées par d’autres (mais souvent plus de simplicité à lancer).

Je pense qu’avant d’avoir vous-mêmes une idée claire de vos processus de vente, des biens qui se vendront le mieux et de la solution qui vous conviendra à 100%… il faut vous mettre en situation réelle et vous lancer. Vous apprendrez par vos erreurs et pourrez corriger le tir par la suite. Mais vous lancer dans un développement qui vous prendra des mois avant de pouvoir tester en réalité votre idée ne fera que vous ralentir, tourner en rond sans être certain que la solution mise en place rencontre réellement les attentes de vos futurs clients.

A votre place et surtout si votre budget de lancement est limité, je m’orienterais tout d’abord vers une solution clé sur porte qui vous permet de vous lancer en quelques minutes et avec beaucoup de facilité. J’ai trouvé personnellement la solution niçoise WiziShop (l’équivalent du canadien Shopify) la plus aboutie et convaincante. Le coût mensuel est de 37€ sans engagement annuel et 27€ avec un engagement annuel pour se lancer dans la vente en ligne avec une boutique standard, certes plus limitée au niveau de la présentation graphique ou des facettes de recherche proposées mais rien n’étant parfait, cela vous permettra toutefois de sonder votre marché, de le tester pendant quelques mois sans trop amputer votre budget de lancement.

Ce qui vous offre aussi plus de possibilités pour promouvoir votre activité au moyen de publicités en ligne tels que Google Ads ou des publicités via Facebook. Ce qui vous permettra de cibler plus efficacement vos futurs clients et de vraiment lancer votre activité !

Si vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à poser votre question en commentaires, je vous répondrai avec plaisir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.